APS PROJET GTA : 80 % DES TRAVAUX D’INSTALLATION DES INFRASTRUCTURES ONT ÉTÉ ACHEVÉS, SELON BP APS Une croissance moyenne de l’ordre 5% attendue dans l’UEMOA pour les deux derniers trimestres de 2022 LE PREMIER MINISTRE APPELLE LE GOUVERNEMENT À POURSUIVRE LE DIALOGUE AVEC LES ACTEURS ÉDUCATIFS APS LE JOURNALISTE IBOU DIOUF VA PRÉSENTER ET DÉDICACER SON NOUVEAU LIVRE, SAMEDI GNA Lady Rebecca IFlourish releases new single ‘Yeshua Hamashiach’ GNA QoreID launched into the Ghanaian digital market GNA Ghana elected chair of the Commonwealth ITU Group GNA PATH Ghana/GHS implement health intervention project to tackle infections in Bono East GNA BECE: T.I Ahmadiyya JHS tops public schools in Bolgatanga

Université de Man : un pôle scientifique au service du développement du Grand Ouest


  5 Août      12        Education (6496),

   

Abidjan, 05 août 2022 – L’Université de Man, créée en décembre 2015, est un pôle scientifique au service du développement du grand Ouest qui matérialise la politique de décentralisation des universités entreprise par le gouvernement depuis 2011, indique une note d’information du Centre d’information et de communication gouvernementale (CICG).
Doté de plusieurs bâtiments académiques à R+2 regroupant des bureaux administratifs, des salles de  TD, de TP (physique, chimie, langues, …), d’une infirmerie, d’une salle informatique et de plusieurs amphithéâtres de 530 places, l’université de Man a ouvert ses portes en 2018.
D’un coût global de 184 milliards de FCFA, cette infrastructure universitaire est dédiée aux formations en Agroforesterie, Tourisme, Mines et Géologie, Énergie, Métallurgie et Mécanique. Ces spécialités qui correspondent aux potentialités des régions du Tonkpi, du Guemon et du Cavally. L’Université de Man dispose, en outre, d’un centre de recherche et d’un Institut de recherche.
Pour sa première année, elle a accueilli 429 étudiants dont 320 en tronc commun des sciences biologie, géologie et minières, 49 étudiants en maths, informatique, physique et chimie et 60 dans les écoles préparatoires. Elle vise, à terme, un effectif de 20 000 étudiants.
La construction de cette université est motivée par la volonté du gouvernement de désengorger les universités d’Abidjan et de Bouaké, de Korhogo et de Daloa. L’objectif étant également de rapprocher l’enseignement supérieur des populations et d’offrir de meilleures conditions de vie et d’études aux étudiants.
« La réalisation de l’université de Man a pour objet d’apporter une réponse plus efficace à la question de l’amélioration de la qualité de l’offre de formation au niveau du supérieur », a confié Ange Stéphane Gueu, cadre de la région.
Grâce aux investissements considérables, cette université offre de nouvelles capacités d’accueil dans le supérieur, tout en respectant les exigences des spécialisations et de proximité.
« Avec l’université de Man, c’est travailler dans un cadre privilégié, au sein d’une communauté scientifique apte à relever les défis du 21ème siècle. C’est à coup sûr qu’elle va contribuer à booster le développement de la région », a révélé E.G, enseignant en service dans la région.
L’université de Man reste attachée aux valeurs intellectuelles et culturelles, et à l’ouverture d’esprit des étudiants. Elle les prépare et les accompagne dans leur réussite personnelle et professionnelle.

Dans la même catégorie