ANP Le président de l’Association Islamique du Niger tire sa révérence APS NGUÉNIÈNE-PEULH RÉAFFIRME SON ADHÉSION AU PRODIMEL AIP COVID-19: Deux personnes retranchées à l’intérieur du pays acheminées sur Abidjan APS CHASSÉ-CROISÉ SADIO MANÉ-RAHEEM STERLING ENTRE LIVERPOOL ET REAL AIP #FactCheckingDay 2020 : un site spécial pour répertorier les intox sur le Covid-19 AIP COVID-19 : Le Ministre Sidi Touré lance un appel à la responsabilité face à la pandémie APS COVID-19 : LE MÉDECIN-CHEF DE DIOURBEL ALERTE SUR LES RISQUES DE GRANDE MOBILITÉ APS COVID-19 : UN CRÉDIT DE 12 MILLIARDS FCFA DE LA BM POUR SOUTENIR LE SÉNÉGAL AGP Covid-19: Trois nouveaux cas, et un patient zéro guéri au Gabon AIP COVID-19 : La BAD octroie 2 millions de dollars d’aide d’urgence, en soutien aux mesures de l’OMS pour contrôler la pandémie en Afrique

Validation du rapport de la République Centrafricaine sur la politique commerciale


  26 Mars      12        Economie (8128),

   

Bangui, 25 mars (ACAP) – Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Yacoub Taïr a ouvert mercredi 25 mars 2020 à Bangui, les travaux de l’atelier de validation du rapport de la République Centrafrique sur la politique commerciale.

L’objet de cet atelier est de permettre aux cadres dudit département, de procéder à la révision du document de la politique commerciale de la République Centrafricaine.

Selon le chef du département du Commerce, la politique commerciale actuelle de la Centrafrique a pour objectif principal, la consolidation de la paix grâce au commerce, et la lutte contre la pauvreté à travers les échanges, qui constituent une source de revenus pour les populations.

Le ministre Yakoub Taïr a indiqué que l’examen et la présentation de la politique commerciale est l’une des principales obligations des pays membres de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), en vue de garantir la transparence et la prévisibilité dans les relations commerciales multilatérales.

« Ce document a été révisé pour la dernière fois en République Centrafricaine en 2013 et depuis ce temps, des reformes ont été apportées, d’où nécessité de le réviser », a précisé le membre du gouvernement.

Il convient de signaler que cet atelier qui est organisé par le ministère du Commerce et de l’Industrie va se tenir pendant 48 heures et mobilise les départements concernés.

Dans la même catégorie