AIP Ladji Abou Sanogo installé officiellement dans ses fonctions de délégué général de l’UNJCI ACP La pastèque augmente la vitalité des vaisseaux sanguins, selon un médecin ACP Dr Nico ou génie artistique dans le fondement de la musique congolaise moderne (Arthur Kayumba) ACP La 20ème édition du Festival national de Gungu confirmée du 24 au 28 septembre 2020 au Musée national de la RDC AGP Siguiri/Société : Renforcement des capacités des jeunes au montage des projets. AGP Mamou/environnement : 10 hectares de forêts reboisés par les chasseurs de Teguereya APS LE PROJET GOYN PRÉSENTÉ AUX ACTEURS DE DIOURBEL APS LE CORONAVIRUS IMPOSE SA LOI AUX ASC APS COVID-19 : LE PIB RÉEL DU SÉNÉGAL SE CONTRACTERA DE 0,7 % EN 2020 (FMI) APS 30 FILLES DU CENTRE SAUVEGARDE DE THIÈS FORMÉES EN COUTURE

VALLÉE DU FLEUVE : LA CRUE POURSUIT SA MONTÉE


  14 Septembre      4        Environnement/Eaux/Forêts (2074),

   

Dakar, 14 sept (APS) – Les eaux du fleuve Sénégal poursuivent leur montée à Matam (nord), où la cote d’alerte a été atteinte depuis jeudi, ainsi que dans une bonne partie de la vallée, selon un bulletin hydrologique de la division régionale de l’hydraulique de Saint-Louis.

Dans ce chef-lieu de région, de 8,32 mètres dimanche à 8 h, le plan d’eau est monté 8,39 mètres lundi matin à la même heure, contre 8,14 mètres à la même date en 2019. Le fleuve a dépassé sa cote d’alerte – 8 mètres – depuis jeudi.

‘’A Podor, le plan d’eau était à la cote de 4,46 mètres, dimanche à 8 h 00. Ce matin à 8 h, la cote est à 4,51 mètres, contre 4,63 mètres (à la même date en 2019). La tendance est à la montée de 5 centimètres’’, souligne le bulletin hydrologique.

Il rappelle qu’à Podor, la cote d’alerte est de 5 mètres.

A la station de Richard-Toll, le plan d’eau a gagné 5 centimètres, passant de 3 mètres dimanche à 8 h, à 3,05 mètres ce lundi, à la même heure. La cote d’alerte à la station de Richard-Toll est de 3,35 mètres.

Le niveau du fleuve Sénégal à Diama (amont du barrage) a dépassé celui atteint à la même période en 2019.

Le débit lâché est égal à 1.512 mètres cubes par seconde, contre 1.407 mètres cubes par seconde en 2019.

Le bulletin hydrologique signale qu’un abaissement du niveau amont est en cours, ce qui augure un ‘’passage de la crue sans grande conséquence sur Saint-Louis’’. ‘’Cet abaissement permet de moduler les eaux vers Saint-Louis et sur l’embouchure’’, dont la ‘’proximité favorise l’évacuation rapide des eaux’’.

En revanche, à la station de Saint-Louis, le niveau du fleuve Sénégal, qui a atteint la cote de 1,10 mètre, ce lundi, est encore en deçà de celui de l’année dernière à la même période, qui était de 1,14 mètre.

A la station de Saint-Louis, la côte d’alerte est de 1,75 mètre.

Plus en amont à Bakel, la tendance est plutôt à la baisse. Le plan d’eau, qui s’était hissée à 9,80 mètres dimanche à 8 heures, est redescendu ce matin à la cote de 9,70 mètres, pour une cote d’alerte de 10 mètres.

Le niveau du Bafing, à Manantali (amont du barrage) est à 206,14 mètres, lundi, à 8 heures. L’année dernière, à la même date, le niveau était à la cote de 202,31 mètres.

Pour les affluents, sur la Falémé, à Kidira, le plan d’eau était à la cote de 8,30 mètres dimanche à 8 heures, et ce matin à 8 heures, la cote est à 8,19 mètres.

Sur le Bakoye, à la station de Oualia, le plan d’eau était à la cote de 5,50 mètres, dimanche à 8 heures, contre 5,49 ce matin à la même heure.

Dans la même catégorie