MAP « Ce que nous vivons », un ouvrage collectif de réflexion autour du Covid-19 MAP Le Burkina Faso réaffirme son soutien à l’initiative d’autonomie au Sahara MAP Sahara: la Jordanie réitère son soutien à l’initiative d’autonomie dans le cadre de l’intégrité territoriale du Maroc MAP La famille de la Résistance à Guelmim condamne les manœuvres des ennemies de l’intégrité territoriale MAP Dakhla-Oued Eddahab: Plus de 13.000 bénéficiaires de l’initiative royale  »un million de cartables » MAP Des donateurs au chevet du Sahel central : 1,7 milliard USD mobilisé MAP Le Canada s’engage à accroître sa participation au développement du Sahel MAP L’ONU appelle à une action immédiate pour inverser la situation dans la région centrale du Sahel MAP Mysk Marrakech lance la commercialisation de son nouveau projet de luxe MAP Sahel central : l’accès humanitaire est compromis par l’insécurité (PAM)

Vernissage du livre « La gouvernance foncière en RDC : du pluralisme institutionnel à la vampirisation de l’Etat »


  17 Octobre      12        Société (23966),

   

Kinshasa, 17 octobre 2020(ACP).- Œuvre intellectuelle du Professeur congolais Michel Bisa Kibul, le livre « La gouvernance foncière en RDC. Du pluralisme institutionnel à la vampirisation de l’Etat » a été porté, samedi 17 octobre 2020, sur les fonts baptismaux, par le Professeur Benjamin Mukulungu, émissaire de la Présidente de l’Assemblée nationale empêchée, Jeanine Mabunda Lioko.

Le véritable dialogue entre les sciences et la culture, a révélé ce samedi, ses couleurs au cours de cette cérémonie tenue dans le beau cadre de la salle de banquet du Palais du peuple, en présence des hôtes de marque dont le Rapporteur de l’Assemblée nationale, le Professeur Musao Kalombo Mbuyu Célestin – du reste maître scientifique de l’Auteur du livre.

À tout dire, l’ouvrage explore les mécanismes de la vampirisation de l’État congolais. Il replace, en effet, les rapports sociaux autour d’enjeux fonciers dans leurs contextes institutionnels, stratégiques, culturels et axiologiques et invite au festin du questionnement suivant : allons-nous vers la fin de l’Etat-nation ?

Bisa Michel Kibul soutient, dans son ouvrage, que l’Etat vampirisé se trouve à la croisée des chemins de l’Officiel et de l’Officieux, du public et du privé.

En fonction d’enjeux et des circonstances, écrit-il, les différents acteurs, étatiques et non étatiques, s’allient ou se combattent entre eux, tout en s’entremêlant avec d’autres acteurs qui agissent contre l’Etat, avec ses moyens, mais pour leurs propres intérêts. L’Auteur propose, pour contrer ce phénomène anti patriotique, l’antidote à la vampirisation étatique.

Force est de souligner que l’ouvrage de ce Professeur de l’Université de Kinshasa comporte 278 pages. Il a été publié à l’édition Harmattan-Academia Louvain-LA-NEUVE, en Belgique.

Dans la même catégorie