AIP Pierre Laporte et Babacar Cissé font leurs adieux à la Côte d’Ivoire AIP Can 2019 : La Côte d’Ivoire bat l’Afrique du sud (1-0) AIP Le volume des interventions de la BM en Côte d’Ivoire est passé de 600 millions US à plus de deux milliards US en 2019 (Premier ministre) AIP Côte d’Ivoire/ Un protocole d’accord portant sur la construction de 3000 logements sociaux signé à Marrakech ABP L’Ong Direct Aids donne de l’eau potable aux populations de Boukoumbé ABP Le maire Eric Pontikamou offre à sa population tous les matchs de la CAN sur écran géant ATOP L’ONG AIMES-AFRIQUE PRESENTE LE BILAN DE SA CAMPAGNE DANS LES CINQ REGIONS AUX DIPLOMATES ET MEDIAS A ANEHO ATOP PROMOTION DE LA JEUNE FILLE : PLAN INTERNATIONAL TOGO A LANCE SA CAMPAGNE « AUX FILLES, l’EGALITE » A TRAVERS UNE CARAVANE ATOP CULTURE/CINEMA : SORTIE DE L’AVANT-PREMIERE DE LA SERIE TELEVISEE « CERCLE D’ESPOIR » ATOP FIN DES TRAVAUX DE LA REUNION DES PAYS MEMBRES DE L’AGPAOC 

Vers la règlementation de l’exercice de la profession du transport routier au Niger


  25 Mai      4        Société (50098),

   

Niamey, 24 Mai(ANP)- Le Niger fixe les conditions d’accès aux professions et activités du transport routier et les conditions de leur exercice à l’issue d’un conseil des ministre tenu ce vendredi 24 Mai ,sous la présidence du chef de l’Etat Issoufou Mahamadou .

‘’Le présent projet de décret fixe les conditions d’accès aux professions et activités du transport routier de marchandises et de personnes ainsi que les conditions d’exercice de ces professions , et fixe l’ensemble des règles et conditions à remplir pour obtenir la reconnaissance de la qualité de professionnel de l’activité de
transport, de l’intermédiation et de commissionnaire’ ‘ , a fait savoir le communiqué final du conseil .

Le gouvernement explique que, ‘’le sous-secteur du transport routier est caractérisé par une relative désorganisation car la plupart du temps, ces activités sont exercées dans l’informel sans compter la
vétusté du parc automobile d’un âge moyen de vingt-cinq (25) ans’’.

L’adoption du présent projet de décret s’avère donc nécessaire pour remédier à cette situation.

‘’Sa mise en œuvre va désormais favoriser la modernisation du sous-secteur et asseoir une industrie du transport au Niger, ce qui va certainement contribuer à améliorer la compétitivité du sous-secteur
et booster la croissance économique’’, estime-t-on.

Dans la même catégorie