AGP TPI de Dixinn : une victime de Kidnapping confrontée à ses présumés ravisseurs AGP Environnement : le ministre Oyé Guilavogui favorable à la réinstauration de la loi Fria en Guinée AGP MTP : le ministre Moustapha Naïté se dit « satisfait » de l’évolution des travaux au Foutah ANP Validation technique d’une étude pour la réhabilitation de l’ANP pour quelque 542 millions de FCFA ANGOP Funérailles de Jonas Savimbi ont lieu en Juin ANGOP L’Angola compte sur le soutien du Portugal dans le secteur de l’aquaculture ACI LES FIDELES DE L’EGLISE CATHOLIQUE EXHORTES A GARDER LA DIMENSION DE LA PRIERE CONFIANTE ET SILENCIEUSE ACI LE GOUVERNEMENT INVITE A SURMONTER LA CRISE FINANCIERE ACI LE GUICHET UNIQUE, GAGE DE LA TRACABILTE DES RECOUVREMENTS DES RECETTES MUNICIPALES ABP Message à la Nation après les législatives du Président Talon.

Vers la signature d’un accord de siège entre le Bénin et le ROAJELF


Abidjan, 26 nov (AIP) – Un accord de siège sera très prochainement signé entre le Bénin et le Réseau ouest africain des jeunes femmes leaders (ROAJELF), grâce à l’appui de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

L’annonce en a été faite, jeudi à Cotonou, au Bénin, par la ministre béninoise des Affaires sociales et de la Microfinance, Mme Bintou Chabi Adam Taro, au cours du forum régional sur les enjeux et défis de l’implication des jeunes femmes dans la dynamisation du mouvement associatif féminin en Afrique de l’Ouest.

Cette rencontre a connu la participation des jeunes femmes déléguées du ROAJELF des 15 Etats membres de la CEDEAO, et leur a permis d’échanger sur diverses problématiques, rapporte un communiqué de presse de l’organisation régionale transmis samedi à l’AIP.

Outre la validation du plan d’activités et des documents de fonctionnement du Réseau, les participants ont discuté de l’implication de la jeunesse dans l’accélération de la capture du dividende démographique dans les pays africains. Ils ont aussi planché sur la promotion du genre et du soutien aux initiatives de protection et de promotion des femmes, en vue de leur contribution efficace au développement humain durable.

Les débats ont également porté sur le rôle du ROAJELF dans l’espace communautaire, dans le cadre du projet dénommé « 50 Millions de femmes africaines ont la parole ». Ce projet est mis en œuvre au niveau du Centre de la CEDEAO pour le développement du genre (CCDG), une Agence spécialisée de la Commission de l’organisation régionale, basée à Dakar, au Sénégal.

A Cotonou, les membres du ROAJELF ont par ailleurs décidé de prendre activement part dans les Etats membres de la CEDEAO aux 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes, une initiative lancée au plan mondial par ONUFEMMES. Le ROAJELF est un réseau de promotion des droits des jeunes femmes mis en place par le CCDG.

cmas

Dans la même catégorie