GNA COVID-19 calls for renewed commitment, Bishop Grant Essilfie GNA No School children was drowned in floods-NADMO Director GNA Men encouraged to be agents of change GNA Increase legal fine for perpetrators of child marriage – Facilitators GNA GRNMA urges managers to direct attacks to employer GNA Don’t undermine the COVID protocols GNA GNCCI establishes credit union to support businesses GNA Ghanaians are appreciative of President Akufo-Addo’s achievements- CVM GNA New National decentralisation policy and strategy to promote downward accountability and economic development GNA NADMO, police probe death of Ghanaian juvenile players

Vers la validation des procédures pour la gestion des fonctions du Codex Alimentarius


  13 Août      16        Agriculture (1500), Santé (7374),

   

Porto-Novo, 13 Août (ABP) – Des cadres des ministères en charge de l’agriculture, de la santé, des affaires étrangères, de l’industrie et du commerce, de l’enseignement supérieur et des industriels participent à un atelier ouvert mercredi à Bohicon par le secrétaire général adjoint du Ministère de l’agriculture de la pêche et de l’élevage (MAEP) Innocent Togla, sur la validation de ses procédures pour la gestion des fonctions du point de contact du Codex Aliemntarius.

Selon Innocent Togla, le Codex Alimentarius est un programme d’élaboration des normes alimentaires sur le plan international, parrainé par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dont le Bénin est membre depuis des années et qui dispose d’un Comité national.

Il sert à l’élaboration et l’harmonisation des normes alimentaires jugées indispensables pour protéger la santé des consommateurs et faciliter le commerce international des denrées alimentaires, a ajouté Innocent Togla.

Pour lui, ces assises permettront entre autres de réfléchir sur la gestion des fonctions du point de contact du Codex pour valider les procédures relatives aux processus de consultation impliquant toutes les parties intéressées, valider les procédures relatives à la définition des positions nationales et à la sélection des délégués aux réunions du Codex.

L’OMS, par la représentante de son représentant résident Mme Sonia Bédié Kossou, a réitéré sa disponibilité à apporter sa contribution technique et scientifique à la promotion et à la facilitation des activités du Codex dans la région africaine, y compris le renforcement des systèmes nationaux de contrôle des aliments.

Le représentant résident de la FAO au Bénin Jean Adanguidi, a rappelé que le fonds fiduciaire (un projet de la FAO et de l’OMS pour aider les pays en voie de développement à participer aux travaux de la commission du Codex Aliemntarius), vise entre autres à asseoir les mécanismes institutionnels et opérationnels pour un bon fonctionnement du Codex Aliemntarius au Bénin.

Dans la même catégorie