ACP Une exposition « photo-plaidoyer » pour l’amélioration de l’accès à l’eau potable en RDC ACP RDC : la JICA encourage l’apport de l’INPP dans l’économie congolaise ACP Les étudiants de l’UPC édifiés sur la francophonie ACP La CENI reporte les élections des gouverneurs GNA Government working towards non-custodial sentencing regime GNA Invest in Sustainable Water to Achieve SDGs – CRS GNA President Akuffo-Addo reiterates his resolve to end political Party vigilantism ACP L’Assemblée nationale dotée d’un règlement intérieur ACP Les journalistes membres de l’UPF encouragés à la formation continue ACP La secrétaire générale de l’OIF pour plus d’accès au haut débit d’internet

Vers le développement des nouveaux projets avec les numériques


  21 Janvier      29        Téchnologie (909),

   

Brazzaville, 21 JAN (ACI) – La poste congolaise entend se lancer dans les nouveaux services électroniques tels que la boîte aux lettres électronique postale et le courrier hybride, le commerce électronique à travers des portails Internet postaux, le cyber finance et la cyberadministration, afin de satisfaire sa clientèle qui se retourne de plus en plus vers l’internet et les réseaux sociaux.

Ces projets notamment, Le Système Intégrée de Management Postal, le Courrier hybride, et la transformation des bureaux de Poste en centres d’intérêt communautaire sont en attente de financement par le gouvernement et seront développés avec des partenaires extérieurs à savoir la Poste tunisienne et la société Prodit, et la société marocaine Gemadec.

Le partenariat avec la Poste tunisienne et la société Prodit consistera à mettre en place un système d’information intégré comprenant des solutions postales numériques qui couvrent la gestion des produits courriers et financiers et la gestion du réseau commercial.

Avec la société marocaine Gemadec, la poste congolaise aura une offre intégrée, depuis la transmission sécurisée de fichiers numériques via différents supports jusqu’à la distribution physique au destinataire final. Ce projet pourrait redynamiser le service courrier déphasé par rapport aux TIC.

Quant à la transformation des bureaux de poste en centres d’intérêt communautaire, ce projet est une «révolution» dans le sens qu’il consiste à faire de ces bureaux postaux des espaces médians  entre la population et les administrations publiques et privées grâce à l’internet.

Signalons que la Sopeco ne dispose pas d’un site Internet officiel où convergerait sa gamme de service. Elle offre quelques produits et services électroniques dans les domaines du courrier et des transferts d’argent. La SOPECO a déjà implanté des cyber-Postes dont deux déjà en exploitation à l’agence EMS Post express de Brazzaville et au bureau de Poste de Poto-Poto.

Dans la même catégorie