AIP La jeunesse d’Adiaké appelée à la cohésion sociale et à la paix APS COVID-19 : L’IRESSEF EXCLUT DE NOUVEAUX VARIANTS DANS DES SOUCHES DE LA DEUXIÈME VAGUE APS LE MAROC PAYS HÔTE DE LA CAN FÉMININE EN 2022 APS PRÉSIDENCE DE LA CAF : LE COMITÉ EXÉCUTIF POUR UN CONTRÔLE DES CANDIDATURES PAR LA FIFA APS LE COJOJ 2026 ET L’AGEROUTE SIGNENT UNE CONVENTION AIP Le nouveau préfet présenté aux populations d’Agnibilékrou AIP Des besoins en matériel informatique pour l’IEPP de Doropo AIP Législatives : Pierre Dacoury-Tabley choisi par la base pour la circonscription de Ouragahio-Bayota AIP Dimba Pierre veut aider les prisonniers de la crise post-électorale à Sikensi AIP Les promoteurs de spectacles confrontés à l’absence de centre culturel polyvalent à Bouna (Reportage)

VERS L’INSTALLATION DE BUREAUX D’AIDE JURIDICTIONNELLE DANS LES COURS D’APPEL


  2 Décembre      8        Justice (986),

   

Dakar, 2 déc (APS) – Le ministre de la Justice, Malick Sall, a annoncé mercredi l’installation prochaine de bureaux d’aide juridictionnelle dans chaque ressort de Cour d’appel, en vue de permettre à un plus grand nombre de personnes dépourvues de moyens de s’attacher gracieusement les services d’un conseil, a appris l’APS.

’’Une réforme profonde et ambitieuse de l’aide juridictionnelle permettra en 2021 à un plus grand nombre de personnes dépourvues de moyens de s’attacher gracieusement les services d’un conseil en vue de la défense en justice de leurs droits’’, lit-on dans un rapport de la Commission des lois de l’Assemblée nationale reprenant des propos du ministre de la Justice, Malick Sall.

Ce dernier fait face ce mercredi aux députés pour défendre le projet de budget de son département pour l’exercice 2021, une plénière qui se déroule en présence du ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo.

Pour l’exercice 2021, le budget du département de la Justice est arrêté à la somme de 48 milliards 456 millions 706 mille 738 FCFA en crédit de paiement. Les autorisations d’engagement s’élèvent à 59 milliards 155 millions 512 mille 145 FCFA.

Les débats ont démarré peu avant 10h, sous la direction du président de l’Assemblée nationale Moustapha Niasse.

Selon le garde des Sceaux, le programme relatif aux bureaux d’aide juridictionnelle sera doté d’une enveloppe de 600 millions FCFA, un montant jugé insuffisant par certains députés au regard ’’des missions » qu’ils « sont appelés à jouer dans la prise en charge psychiatrique des victimes de certaines infractions.’’

La députée Aissatou Mbodj (Groupe Liberté et Démocratie), par exemple, a insisté sur la nécessité de réduire ’’les longues détentions préventives et les conditions difficiles d’incarcération’’.

« Ces mesurent vont entrer en vigueur à la faveur de l’adoption de la loi relative à l’aide juridictionnelle et son décret d’application’’, a indiqué le ministre sans plus de détail.

Dans la même catégorie