LINA ‘Augment Education Budget From US$42m To US$45m’ – Official Tells Lawmakers LINA Police Say Rep. Gray Off The Hook In Shai-Town Bar Assault Probe LINA Partners, MFDP Sign Land Administration Pilot Project LINA Pres. Weah Extols Iceland On National Day Observance MAP Le Moussem de Tan-Tan ouvre une fenêtre sur la richesse et la diversité de la culture du désert (M. Laaraj) MAP Le Maroc est prêt à ouvrir une nouvelle page de coopération avec le Salvador (M. Bourita) MAP Le Salvador se met du côté du reste du monde en retirant sa reconnaissance de la pseudo « RASD » (Président salvadorien) LINA Court Grants 5 CBL Former Officials Surety Bond LINA CDC Chairman Want Partisans Vote Opposition Out LINA Police Caution Frontpage Africa Newspaper, Other Media Outlets

Vers l’institution d’un bureau pour la valorisation des résultats de la recherche scientifique


  1 Juillet      57        Innovation (320), Science (552), Téchnologie (943),

   

Abidjan, 1er juil (AIP) – La direction de la Valorisation de la Recherche et de l’Innovation technologique (DVRIT), du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a organisé, mardi, un atelier de restitution et de validation des résultats d’une étude de faisabilité pour la mise en œuvre d’un bureau pour la valorisation des résultats de la recherche en Côte d’Ivoire.

La mise en place de ce bureau vise à fournir aux universités, grandes écoles et instituts de recherche, l’état des lieux de la valorisation de la recherche et des innovations et de recueillir des apports et contributions d’experts, l’objectif étant de mettre en œuvre une véritable politique de valorisation et d’innovation et la création de pôles économiques à fort potentiel de création d’emplois.

« En dépit des efforts constants du gouvernement, l’on constate une insuffisance d’infrastructures (incubateurs, bureau de valorisation), une insuffisance de personnels qualifiés, des ressources financières allouées à l’innovation, à la valorisation, ainsi qu’une insuffisance d’indicateurs scientifiques et d’innovations technologiques (ISIT) et d’un cadre juridique en ISIT approprié », a fait remarquer la directrice de la DPVRIT, Pr Tahiri Annick.

« Pour combler ces défaillances, nous avons encouragé la mise en place de bureaux de valorisation et d’unités industrielles », a-t-elle ajouté, lors des travaux qui se déroulaient à l’Ecole nationale de statistiques et d’économie appliquée (ENSEA).

La représentante de la Banque africaine de développement (BAD), Mme Zau Nmuteta, a indiqué que l’étude de faisabilité de la mise en place d’un bureau de valorisation s’inscrit dans la stratégie de son institution, en matière de développement du capital humain, notant qu’elle « met l’accent sur le développement des compétences pour l’emploi, et la compétitivité de l’Afrique ».

M. Gbanblé Bi Youan du ministère du Plan et du Développement, a assuré les autorités du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique du soutien de son ministère dans la valorisation de la recherche et la création d’unités industrielles.

Le directeur de cabinet du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kpangni Moro Albert, a relevé « la nécessité de mettre en place un système de recherche performant, capable d’apporter des réponses concrètes aux problèmes de notre société ».

A son avis, « la recherche scientifique ivoirienne dispose d’acquis importants dont l’impact reste faible sur l’employabilité des diplômés et sur la création de richesses » du fait de l’absence d’une réelle politique de valorisation et de promotion.

Au nom du ministre Gnamien Konan, il a souhaité que « les conclusions de l’atelier de validation permettent de mettre en œuvre une stratégie efficace de promotion et de valorisation des résultats de la recherche dans nos universités et instituts de recherche, pour impulser une nouvelle dynamique de développement à notre pays ».

(AIP)

aaa/ask

Dans la même catégorie