AGP Sports-Scandale : Des sanctions exigées contre Amadou Diaby GNA National service personnel urged to venture into livestock rearing GNA Former MCE, five others file nominations for Hohoe NDC parliamentary primaries GNA Government committed to improve living conditions in rural areas – DCE GNA NPP leadership urged to work to protect existing parliamentary seats GNA Volta NDC to vet 63 aspirants for parliamentary primaries GNA Vegetable sellers lament over lack storage facilities for preservation AGP Gabon : Lee White visite les usines de transformation du bois de Port-Gentil AGP Gabon : Le Secrétariat exécutif du PDG en tournée nationale sous le sceau de la cohésion et de l’unité AGP Championnat national D3 : Panthères Christ Roi et Moanda FC débutent bien

Vers une recapitalisation des Cimenteries du Gabon


Libreville, 09 avril 2015 (AGP) – La société CimGabon, filiale des Ciments d’Afrique (CIMAF), va être recapitalisée d’ici fin juin 2015, a annoncé mercredi à Libreville, le vice-président du groupe marocain, Malik Sefrioui, lors d’une audience avec le Premier ministre gabonais, le professeur Daniel Ona Ondo.

Cette recapitalisation de CimGabon vise à faire face à un ambitieux programme d’investissement actuellement en cours au sein de la société, a précisé le vice président de CIMAF, Malik Sefrioui, citant notamment la construction de la nouvelle usine d’Owendo et la modernisation d’une autre usine basée à Ntoum.

M. Malik Sefrioui, qui était accompagné du directeur général de CimGabon, M. Salim Kaddouri, et du directeur des affaires générales et des ressources humaines, Alain Ayouné, a présenté au chef du gouvernement gabonais le plan d’investissement de la filiale du groupe marocain au Gabon, visant précisément la relance et l’optimisation de la production du ciment dans le pays. Les détails de ce plan n’ont pas été révélés.

Toutefois, au terme de ce plan d’investissement, la production de CimGabon devrait passer de 400.000 tonnes par an à plus de 900.000 tonnes par an, alors que les besoins du marché national se situent aux alentours de 700.000 tonnes par an.

Une annonce officielle de cette recapitalisation doit être faite très prochainement en vue de préparer l’Etat gabonais à cette nécessité, vu que cette ambition engage les deux parties, a indiqué le vice-président de Cimaf, soulignant par ailleurs que les travaux de construction de la nouvelle usine d’Owendo allaient bon train et que celle-ci entrerait en production en août prochain.

Le Premier ministre, le professeur Daniel Ona Ondo, en réponse, a exprimé la volonté du gouvernement de s’inscrire dans la voie de la libéralisation des investissements et de la concurrence, dans le respect des lois en vigueur :

« Le tout n’est pas d’interdire les importations, mais de préserver le pouvoir d’achat des Gabonais en baissant les coûts sur le marché », a-t-il estimé, exhortant les opérateurs économiques à produire davantage.

Le groupe marocain Ciments d’Afrique est devenu, depuis le 7 mai 2014, actionnaire majoritaire des Ciments du Gabon, suivant une décision prise le 28 mars de la même année, lors d’un conseil d’administration de cette société.

Jusque-là, la majorité des actions (75%) de CimGabon étaient détenues par le groupe norvégien Heidelberg. Mais les pertes cumulées de 10,8 milliards de Fcfa, rien que pour les exercices 2012 et 2013, ont amené le norvégien à renoncer à ses ambitions au Gabon.

SN/AK/IM.

Dans la même catégorie