AGP Gabon/Journée nationale du Drapeau : les enfants de ‘’SOS Mwana » honorés par le ministère de la Justice ANP Elaboration du plan national de mise en œuvre des recommandations issues de l’EPU APS L’ARDN et son président honorés par l’association des journalistes noirs-américains AIP An 62: Un opérateur économique soulage des malades à Issia AIP Le tournoi Dominique Ouattara marqué par le “fair-play” à Touba AIP Le député-maire exhorte les jeunes d’Oumé à l’entrepreneuriat pour leur insertion socio-professionnelle AIP Des populations décrient la pollution de leur cadre de vie par les eaux usées d’une huilerie à Korhogo Inforpress Xadrez: Célia Rodriguez é candidata a Mestre Feminina da FIDE Inforpress PR pede “inquérito rigoroso” sobre as circunstâncias da morte do adolescente da Brava Inforpress Portugal: Associação dos Amigos de Santa Cruz aposta em acções sociais e trabalho com jovens – presidente

VERS UNE TRANSITION AGROECOLOGIQUE : DES ACTEURS IMPLIQUES EN CONCERTATION A LOME


  26 Octobre      60        Environnement/Eaux/Forêts (4302),

   

Lomé, 23 oct. (ATOP) – Une rencontre d’échanges et de concertation des acteurs intervenant dans l’agroécologie, s’est tenue le vendredi 23 octobre à Lomé.

Ce rendez-vous qui est à l’actif de l’ONG Jeunes volontaires pour l’environnement (JVE), a réuni une quarantaine de personnes issues des organisations de la société civile, du secteur privé, des collectivités territoriales et des partenaires techniques. Placée sous le thème « Faire de l’agroécologie, un levier pour le développement résilient au changement climatique et une transformation structurelle de l’économie agricole en vue de l’atteinte du PND », cette rencontre a été retransmise en ligne en raison de la pandémie de coronavirus (Covid-19). Elle a été une occasion pour ces acteurs de réfléchir sur les pratiques agroécologiques et les alternatives au glyphosate, un herbicide dont l’utilisation a été interdite par le gouvernement en décembre dernier. 

Il s’est agi spécifiquement pour les participants de partager les résultats du dialogue politique de Kpalimé sur l’agroécologie, un moyen de lutte contre les changements climatiques et d’analyser le document de stratégie nationale sur la transition vers l’agriculture durable. Ils ont également jeté les bases de la création d’une dynamique plurielle au sein des OSC en vue de soutenir la transition écologique au Togo puis validé l’étude portant intégration de l’agroécologie dans les politiques du climat au Togo.

Des sessions entre autres, sur « La science de l’agroécologie au service de la lutte contre le changement climatique ; vers une transition des systèmes alimentaires réussis au Togo et le cadre institutionnel national de la transition agroécologique » ont également meublé la rencontre.

L’environnementaliste à la direction des Végétaux, Mme Akakpo Adjovi a salué cette initiative de JVE qui vient soutenir les efforts du gouvernement en matière de transition agroécologie. Elle a rappelé quelques mesures incitatives prises par le Togo pour accompagner les agriculteurs notamment la réduction de moitié de l’homologation des produits biologiques.

Le directeur exécutif de l’ONG JVE, Sena Alouka a félicité les participants pour leurs différentes actions qu’ils mènent en faveur de la transition agroécologique. Il les a conviés à plus de dynamisme en vue d’une agriculture durable au Togo.

Dans la même catégorie