AGP Gabon/Conseil municipal extraordinaire de Libreville: Le projet de budget 2020 rehaussé de plus d’1milliards FCFA AGP Gabon/ Session criminelle pour mineur: 36 mois de prison ferme pour un jeune braqueur AGP Gabon/Koulamoutou: Les établissements privés et confessionnels réclament les kits sanitaires ANP Tahoua : 132 meilleures élèves filles de la région reçoivent officiellement des prix d’excellence ANP Niger : Les Comités de Gestion des Etablissements Scolaires (COGES), sont très importants dans la gestion des écoles AIP Institutions politiques rassurantes et stabilité, une forte attente des populations d’Abengourou AIP Les enseignants du lycée des Jeunes filles de Séguéla instruits sur les droits des enfants AIP Des enseignants recommandent une sensibilisation sur les droits et devoirs des enfants AIP 30 nouveaux cas de Covid-19 et neuf guéris AIP Le nouveau quinquennat du président Ouattara devrait être consacré au renforcement des actions en faveur des femmes et des jeunes, estime-t-on à Odienné

VERS UNE TRANSITION AGROECOLOGIQUE : DES ACTEURS IMPLIQUES EN CONCERTATION A LOME


  26 Octobre      7        Environnement/Eaux/Forêts (2264),

   

Lomé, 23 oct. (ATOP) – Une rencontre d’échanges et de concertation des acteurs intervenant dans l’agroécologie, s’est tenue le vendredi 23 octobre à Lomé.

Ce rendez-vous qui est à l’actif de l’ONG Jeunes volontaires pour l’environnement (JVE), a réuni une quarantaine de personnes issues des organisations de la société civile, du secteur privé, des collectivités territoriales et des partenaires techniques. Placée sous le thème « Faire de l’agroécologie, un levier pour le développement résilient au changement climatique et une transformation structurelle de l’économie agricole en vue de l’atteinte du PND », cette rencontre a été retransmise en ligne en raison de la pandémie de coronavirus (Covid-19). Elle a été une occasion pour ces acteurs de réfléchir sur les pratiques agroécologiques et les alternatives au glyphosate, un herbicide dont l’utilisation a été interdite par le gouvernement en décembre dernier. 

Il s’est agi spécifiquement pour les participants de partager les résultats du dialogue politique de Kpalimé sur l’agroécologie, un moyen de lutte contre les changements climatiques et d’analyser le document de stratégie nationale sur la transition vers l’agriculture durable. Ils ont également jeté les bases de la création d’une dynamique plurielle au sein des OSC en vue de soutenir la transition écologique au Togo puis validé l’étude portant intégration de l’agroécologie dans les politiques du climat au Togo.

Des sessions entre autres, sur « La science de l’agroécologie au service de la lutte contre le changement climatique ; vers une transition des systèmes alimentaires réussis au Togo et le cadre institutionnel national de la transition agroécologique » ont également meublé la rencontre.

L’environnementaliste à la direction des Végétaux, Mme Akakpo Adjovi a salué cette initiative de JVE qui vient soutenir les efforts du gouvernement en matière de transition agroécologie. Elle a rappelé quelques mesures incitatives prises par le Togo pour accompagner les agriculteurs notamment la réduction de moitié de l’homologation des produits biologiques.

Le directeur exécutif de l’ONG JVE, Sena Alouka a félicité les participants pour leurs différentes actions qu’ils mènent en faveur de la transition agroécologique. Il les a conviés à plus de dynamisme en vue d’une agriculture durable au Togo.

Dans la même catégorie