AGP Mamou: suspension et report de la mise en place du conseil communal de Ouré-Kaba suite à un malentendu entre élus du RPG AGP Ville de Conakry: la journée de participation citoyenne  » Conakry Ville Propre » aura lieu le samedi 26 janvier 2019 AGP MEF : le gouvernement guinéen et le groupe de la Banque mondiale signent un accord de financement de projet de mobilité et de connectivité rurale AGP Le Président Alpha Condé lance le numéro d’immatriculation de la direction nationale des Impôts AIP Côte d’Ivoire/ Les chefs traditionnels s’inquiètent des problèmes de cohabitation entre les communautés à Agboville AIP Côte d’Ivoire/ Une grève des enseignants paralyse l’école à Agboville AIP Côte d’Ivoire/ Un opérateur économique offre des bureaux à l’IEP Bouaflé Centre AIP Côte d’Ivoire/ La grève des établissements secondaires publics effective à Man ACP Appel à un renouveau citoyen et à la participation à la reconstruction du Congo ACP Le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo appelé à traduire en actes les attentes de la jeunesse congolaise

Vient de paraitre : « Les albinos, personnes vivant avec double handicap »


  26 Octobre      45        Livres (272), Société (46303),

   

Kinshasa, 26 octobre 2016 ACP)- les Editions africaines viennent de publier l’ouvrage « Les albinos, personnes vivant avec double handicap », de M. Epaphras Nalumbu Ntantu, préfacé par le Premier ministre Augustin Matata Mponyo.

Dans 122 pages, l’auteur soulève la problématique de l’albinos qui, selon lui, vit en Afrique subsaharienne comme un être « inassimilé ».

M. Nalumbu constate que la personne albinos est d’une part sujette à la discrimination, la stigmatisation l’abandon, la déception silencieuse, et la moquerie et d’autre part, elle est tuée ou massacrée pour des fins occultes.

L’auteur distingue différentes formes d’albinisme qui peut être oculaire (partiel qui touche seulement les yeux), l’albinisme cutané (partiel) qui touche la peau et l’albinisme oculo-cutané (total), forme la plus répandue au monde.

Dans son plaidoyer, Nalumbu Ntantu invite les frères africains à traiter les albinos comme le reste des personnes humaines avant de faire appel aux autorités congolaise de souscrire aux mesures de protection décidées par les instances onusiennes, une occasion pour lui, de demander aux hommes de bonne volonté, aux autorités, à la société civile, aux politiciens un soutien à l’ouvrage qui est un véritable plaidoyer pour les albinos .

Né à Kinshasa, Nalumbu Ntantu n’est ni dermatologue, ni biologiste ni sociologue, mais un chercheur assidu à la suite de Mwimba Texas, et son livre est le premier sur les albinos. ACP/FNG/ZNG/Wet

Dans la même catégorie