APS MÉDINA BAYE : DES TESTS DE DIAGNOSTIC RAPIDE POUR LA PRÉVENTION DU COVID-19 ANP Agadez : La DGD fait découvrir le nouveau Code national des douanes ANP Diffa by night : Restez chez vous, on sécurise ! ANP Dosso abrite un atelier de sensibilisation des médias sur la participation politique des femmes ANP Niger : 3,8 millions de personnes auront besoin d’assistance humanitaire en 2021 (ONU) AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020: Le RHDP exhorte les populations à tourner le dos aux fausses rumeurs à Grand-Lahou AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : Une cinquantaine d’observateurs bénévoles formés par le CNDH à Agboville AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’Association ‘’idées de paix’’ sensibilise pour des élections apaisées APS PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE : OUATTARA ET KKB ONT TENU LEUR DERNIER MEETING MAP Côte d’Ivoire/Présidentielle : la CEDEAO dépêche des observateurs à Abidjan

VIH : LA SECRÉTAIRE EXÉCUTIVE DU CNLS INSISTE SUR LES DROITS DES ’’GROUPES VULNÉRABLES’’’


  14 Octobre      11        Santé (7830),

   

Dakar, 14 oct (APS) – La Secrétaire exécutive du Conseil national de lutte contre le Sida (CNLS), docteur Safiatou Thiam, a insisté sur le respect des droits des ’’groupes vulnérables’’ dans le cadre de la riposte au Vih.

’’Dans ce contexte, notre stratégie est guidée par le profil de l’épidémie mais aussi par la vulnérabilité de ces populations, aggravée par la stigmatisation, la discrimination et les VBG (Violences basées sur le genre’’, a-t-elle déclaré.

Elle s’exprimait, ainsi, mardi, lors d’un atelier de validation du plan quinquennal sur les droits humains (2021-2025) qui se veut être le cadre de toutes les interventions sur les droits humains relativement au VIH et à la tuberculose.

D’après docteur Safiatou Thiam, la protection et la promotion des droits de l’homme sont indispensables pour protéger les personnes et leur santé, mais aussi, empêcher la propagation du VIH et atténuer ainsi l’impact socio-économique de cette maladie.

Elle a fait comprendre que le plan quinquennal est une opportunité de poursuivre et mettre en œuvre le programme déjà entamé pour assurer aux populations clés et groupes vulnérables leur droit à la santé.

’’En effet, depuis l’adoption de la loi VIH en 2010, le Secrétariat exécutif du CNLS et ses partenaires ont engagé le plaidoyer pour un environnement favorable à la réponse’’ à la maladie, a-t-elle rappelé.

’’Le VIH cesse d’être un objet de stigmatisation et les gens se prêtent volontiers aux tests de dépistage lorsque les populations vivent dans un milieu ouvert et favorable, à l’abri de la discrimination ; qu’elles sont traitées avec dignité ; qu’elles ont accès aux traitements, aux soins et à un appui’’, a encore déclaré Mme Thiam.

Elle a souligné que le Sénégal a réalisé d’énormes progrès dans la riposte au Sida et les récents résultats montrent que les nouvelles infections révèlent que 81% des PVVIH (Personnes vivant avec le Vih) sont dépistées.

’’Près de 88% sont sous traitement et les services différenciés sont mis en place dans toutes les régions et l’environnement institutionnel est de plus en plus favorable malgré un contexte socio-culturel difficile et un cadre législatif à mettre à jour’’, a ajouté docteur Thiam.

Dans la même catégorie