NAN NDLEA arrests 178 drug offenders, secures 29 convictions in Sokoto APS Un partenariat public-privé préconisé au bénéfice de la santé en Afrique APS Ségolène Royal :  »L’Afrique doit valoriser son potentiel technologique » AIP Côte d’Ivoire: La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs AIP Côte d’Ivoire/ Environ 2500 du Béré attendus au congrès constitutif du RHDP AIP Côte d’Ivoire/ Vers la mise en place de points focaux pour le développement de la région du Gbêkê AIP Côte d’Ivoire: L’illettrisme à la base de la vente de produits périmés dans le Worodougou et le Béré (DR Commerce Séguéla) AIP Côte d’Ivoire: L’amélioration des conditions de vie de la femme au centre d’une consultation à Oumé NAN Nigeria to access $100m Indian loan to develop nationwide broadband connectivity APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques »

Vingt milliards de francs CFA de l’AFD pour lutter contre l’érosion côtière et les inondations


Dakar, 6 nov (APS) – Le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, et le directeur général de l’Agence française de développement (AFD), Rémy Rioux, ont signé, jeudi à Dakar, un accord de financement d’un montant de 20 milliards de francs CFA pour deux projets de lutte contre l’érosion côtière et les inondations au Sénégal.

L’AFD a accepté d’accompagner l’Etat du Sénégal par la  »conclusion d’un protocole d’entente sur la lutte contre le changement climatique et le financement de ces deux projets à fort impact social », a expliqué M. Ba lors de la cérémonie de signature de l’accord de financement.

L’un des volets de l’accord concerne  »le projet de lutte à court terme contre l’érosion côtière sur la Langue de Barbarie, à Saint-Louis, avec principalement la réalisation d’un ouvrage de protection d’urgence de la zone ». Le but principal visé à travers cet ouvrage est de  »freiner le recul de la ligne de rivage et les destructions associées de bâtiments et d’habitations au niveau de la Langue de Barbarie ».

Le second projet, qui bénéficie de l’appui de l’AFD, est dédié à la  »gestion intégrée du risque d’inondation au Sénégal ». Pour sa mise en œuvre, le partenaire français, en rapport avec le Fonds Vert Climat, a mis à la disposition du Sénégal une enveloppe de 9 milliards 839 millions de francs CFA.

Il permettra d »’identifier, prévenir et réduire les risques d’inondation en zones urbaines dans une perspective de prévention et de gestion des catastrophes naturelles », a précisé le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan.

Les projets sont bien articulés à l’axe 2 du Plan Sénégal émergent (PSE) relatif au capital humain, à la protection sociale et au développement durable, pour renforcer les efforts du gouvernement dans la lutte contre les inondations et l’érosion côtière au Sénégal, a-t-il souligné.

Dans son volet développement durable, le PSE est orienté vers la lutte contre les inondations, la réduction des risques majeurs de catastrophes et l’amélioration du cadre de vie des populations, aussi bien en milieu rural qu’en milieu urbain.

Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Mame Thierno Dieng, le ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, Diène Farba Sarr, le maire de Saint-Louis (nord), Mansour Faye, et le ministre français chargé de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, ont pris part à la cérémonie de signature des accords.

ADL/ASG/ESF

Dans la même catégorie