GNA Adaklu MP to elevate okada business in next NDC government GNA Klottey Korle youth groups reaffirm support for Zanetor GNA Cocoa farmers urge government to intensify fight against illegal Mining GNA Provide legal education for Assembly Members –Joseph Korto GNA Man arrested for possessing pistol GNA Lolobi is central point for district capital-Adontehene GNA Motorcycle taxis are a source of air pollution — Muntaka Chasant MAP La République de Zambie ouvre un consulat général à Laâyoune APS MACKY SALL APPELLE À LA ‘’MUTUALISATION DES EFFORTS’’ FACE À LA RECRUDESCENCE DE L’ÉMIGRATION CLANDESTINE APS CORONAVIRUS : 6 NOUVELLES CONTAMINATIONS RAPPORTÉES CE MARDI

Vingt personnes accusées de complot et atteinte contre l’autorité de l’Etat (Procureur)


  7 Octobre      12        Justice (903),

   

Abidjan, 06 oct 2020 (AIP)– Vingt personnes dont l’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Soro Kigbafori Guillaume, sont accusées de complot et atteinte à l’autorité de l’Etat, a annoncé mardi 6 octobre 2020, le Procureur de la République, Adou Richard Christophe, lors d’une conférence de presse tenue au palais de justice, à Abidjan Plateau.

La direction de la surveillance du territoire (DST) avait intercepté en décembre 2019, un enregistrement sonore faisant état de la mise en oeuvre imminente d’un complot contre l’autorité de l’Etat, orchestré par Soro Guillaume, a rappelé le Procureur.

Les investigations menées par le parquet depuis l’ouverture de l’information judiciaire le 23 décembre 2019 ont permis les interpellations, l’interrogatoire et la conduite devant le magistrat instructeur de 47 personnes en lien avec les faits, notamment les troubles à l’ordre public, le complot et atteinte contre l’autorité de l’Etat et l’intégrité du territoire national.

Parmi ces personnes, 20 sont accusées de complot et atteinte contre l’autorité de l’Etat, diffusion et publication de nouvelles fausses jetant le discrédit sur les institutions et ayant entraîné une atteinte au moral des populations et un trouble à l’ordre public.

Ces faits étant de nature criminelle, le procureur a requis conformément aux dispositions des articles 210 et 215 de procédure pénale, transmission au Procureur général près la Cour d’appel d’Abidjan, du dossier de la procédure et un état des pièces servant à conviction aux fins de saisine de la Chambre d’instruction, a signifié Adou Richard.

Par ailleurs, huit personnes seront conduites devant le Tribunal correctionnel et 20 autres ont bénéficié d’un non-lieu total.

Dans la même catégorie