ACP Près de 37 millions USD d’investissement de FIDA dans le secteur agricole en RDC ACP Arrivée à Kinshasa du ministre délégué au ministère japonais des Affaires étrangères ACP Un message spécial de Yoweri Museveni remis au Président Joseph Kabila Kabange ATOP DONS DE MATERIEL SPORTIF A LA FEDERATION TOGOLAISE DE TENNIS ATOP LE 3EME CYCLE DE SUIVI DU PARTENARIAT MONDIAL 2018 LANCE Inforpress Beneficiários do programa Bolsa de Acesso à Cultura enaltecem o contributo deste na inclusão das crianças Inforpress Rede Mundial de Cidades Magalhânicas vai reconstituir as viagens do navegador Fernão de Magalhães Inforpress Santo Antão: Associação dos Municípios vai a votos – Aníbal Fonseca pode suceder a Orlando Delgado ATOP LA PLATEFORME SARA, UN LOGICIEL DESTINE A ASSURER LA VISIBILITE DES PME/PMI, LANCEE A LOME ATOP LE 1ER FORUM DES DIRECTEURS DE L’INFORMATION DES AGENCES DE PRESSE AFRICAINES OUVERT A RABAT

vis partagés des Centrafricains sur le procès de Rodrigue Ngaïbona alias « Général Andjilo »


  12 Janvier      73        Photos (19455), Société (43640),

   

Bangui, 12 janvier 2018 – (ACAP) – Le procès de Rodrigue Ngaïbona alias ‘Andjilo’, un des redoutables chefs de la milice anti-balaka qui se poursuit depuis deux jours durant la session de la Cour Criminel suscite des avis divergents au sein de l’opinion, selon un micro-balade réalisé par l’ACAP.

M. Armel Yakoupandé, spécialiste du droit pénale et des sciences criminelles, se réjouit de ce procès, surtout qu’il permet de traduire devant la barre « les bourreaux du peuple centrafricain ».

Salomon Béngai, étudiant à l’Université de Bangui, pense que Rodrigue Ngaïbona n’est pas la seule personne à commettre les infractions qui lui sont reprochées. Il a émis le vœu que ses acolytes soient dénoncés et traduits en justice.

Odile Kolondégué, commerçante au marché centrale, a mis en garde tous ceux qui continuent à commettre des exactions car ils seront rattrapés un jour par les tribunaux.

Rappelons que Rodrigue Ngaibona alias « Général Andjilo » a été arrêté le 17 janvier 2015 par des casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-Unies pour la stabilisation en Centrafrique. Il lui est reproché six chefs d’accusation, entre autres, la détention d’armes de guerre, le vol à mains armées, l’assassinat, etc.

Dans la même catégorie