AGP Gabon/Agriculture: Le plan d’action biennal de la FAO pour l’Afrique présenté à la presse APS MÉDINA BAYE : DES TESTS DE DIAGNOSTIC RAPIDE POUR LA PRÉVENTION DU COVID-19 ANP Agadez : La DGD fait découvrir le nouveau Code national des douanes ANP Diffa by night : Restez chez vous, on sécurise ! ANP Dosso abrite un atelier de sensibilisation des médias sur la participation politique des femmes ANP Niger : 3,8 millions de personnes auront besoin d’assistance humanitaire en 2021 (ONU) AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020: Le RHDP exhorte les populations à tourner le dos aux fausses rumeurs à Grand-Lahou AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : Une cinquantaine d’observateurs bénévoles formés par le CNDH à Agboville AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’Association ‘’idées de paix’’ sensibilise pour des élections apaisées APS PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE : OUATTARA ET KKB ONT TENU LEUR DERNIER MEETING

Visite dans les CSI de Niamey : La prise en charge du paludisme est gratuite (Ministre santé)


  5 Octobre      9        Santé (7830),

   

Niamey, 05 oct. (ANP)-Le Ministre de la santé publique, Dr Idi Illiassou Mainassara, accompagné d’une forte délégation, a effectué ce lundi 05 octobre 2020, une série de visites au niveau des différents Centres de Santé Intégrés dans les cinq (5) arrondissements communaux de la ville de Niamey.

Cette série de visites a conduit le Ministre de la santé publique à l’hôpital poudrière, au CSI Madina, au District Sanitaire Niamey 2, au CSI Yantala, aux CSI Gaweye et Gamkallé.

L’objectif de cette visite du Ministre de la santé publique s’inscrit dans le cadre des supervisions ordinaires pour apprécier les activités des soins au niveau des centres de santé périphériques, constater la prise en charge des malades, comment le système de soins est organisé, et aussi pour apprécier la disponibilité des produits.

Au terme de ces visites, le Ministre de la santé publique, Dr Idi Illiassou Mainassara a indiqué qu’il s’agit spécifiquement d’apprécier ‘’la prise en charge du paludisme car on enregistre beaucoup de cas comme d’habitude, et compte tenu de l’abondance de la pluviométrie, c’est tout à fait normal que les cas de paludisme augmentent’’.

Dr Idi Illiassou Mainassara de faire savoir que ‘’dans tous les Centres de Santé Intégrés, on constate la disponibilité des molécules de lutte contre le paludisme, que ça soit pour les enfants, les adultes, les formes simples, mais aussi pour les formes graves’’ avant de souligner que ‘’pour les formes simples, nous avons toutes les molécules, formes comprimés, qui sont mises à la disposition de tous les centres de santé, et concernant les formes graves, il y a des formes injectables, et tous ces médicaments sont donnés gratuitement’’.

Le Ministre d’annoncer que ‘’de zéro à 5 ans, il n’y a aucun forfait à payer. La prise en charge est gratuite pour le paludisme, quelques que soit la forme. Concernant les adultes de 5ans à plus, la prise en charge pour le palu est gratuite également’’ avant d’ajouter que ‘’le forfait que les adultes payent, c’est en fonction des districts pour leurs comités de gestion de recouvrement de coût, et ça varie de 1000f à 1050f pour les consultations’’.

Le Ministre a, par la suite, attiré l’attention des responsables au niveau de la région et des différentes communes sur le fait que la prise en charge du paludisme est gratuite.

‘’Tous les intrants sont disponibles, et même en cas de rupture, nous avons demandé aux différents responsables de transmettre leurs besoins avant la survenue de celle-ci’’ a-t-il précisé.

Selon toujours le Ministre de la santé ‘’depuis le mois passé le gouvernement a mis en place au niveau de 72 districts du Niger, le besoin de trois(3) mois, et nous avons demandé à tous ces districts, en fonction de leurs besoins, de les adresser directement à l’ONPPC via le programme palu qui gère ces médicaments antipaludiques pour que ces CSI soient approvisionnés de façon régulière’’.

Le Ministre de la santé publique a, enfin, lancé un appel à tous les responsables sanitaires des Centres de Santé Intégrés de ‘’veiller et de corriger la mauvaise organisation de leur travail’’.

Notons que cette serie de visites s’est déroulée en présence de la Représentante de l’OMS au Niger Dr Anya Blanche et le gouverneur de la région de Niamey.

Dans la même catégorie