AIP Le maire d’Aboisso pour l’implication des populations dans la gestion de la commune AIP Des équipements et des vivres à une pouponnière de Soubré AIP Série d’incendies « mystérieux » de domiciles à Latokaha MAP Mali : Le SG de l’ONU condamne une attaque contre les Casques bleus MAP Des plasticiens marocains et africains participent à une exposition d’art collective APS L’EXPOSITION DES ŒUVRES DE LÉONARD DE VINCI S’INSCRIT DANS ‘’LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ’’ (PR HAMADY BOCOUM) APS UGB : LES ÉTUDIANTS ENTAMENT UNE OPÉRATION D’EMBELLISSEMENT DU CAMPUS DE SANAR GNA Reopening of schools: Booksellers bemoan low patronage of products APS LIGUE 1 : LES ‘’AFRICAINS’’ TEUNGUETH FC ET JARAAF CONFIRMENT GNA GLOWA schools twenty adolescent girls, five patrons in leadership roles.

Visite de M. Schenker: Une réaffirmation du soutien américain au plan d’autonomie marocain (universitaire)


  10 Janvier      13        Politique (14222),

   

Meknès, 10/01/2021 -(MAP)- La visite du Sous-secrétaire d’État américain en charge des questions du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord, David Schenker, aux provinces du sud vient réaffirmer le soutien américain au plan d’autonomie du Sahara marocain, proposé par le Royaume, a affirmé le doyen de la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Meknès, Abdelghani Bouayad.

Le lancement, à l’occasion de cette visite, du processus d’ouverture du Consulat général des États-Unis à Dakhla concrétise la décision américaine historique de reconnaître la marocanité du Sahara, a déclaré à la MAP M. Bouayad, au sujet de la visite aux provinces du sud d’une délégation américaine de haut niveau, conduite par M. David Schenker.

‘’Au-delà de sa portée politique et diplomatique, cette reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara a bel et bien une dimension économique, en ce sens qu’elle permettra notamment de soutenir et d’encourager les projets d’investissement et de développement dans la région’’, a relevé le doyen de la faculté de droit de Meknès.

Et d’ajouter que la visite de M. Schenker à Dakhla et Laâyoune reflète par ailleurs « les bonnes relations » entre le Royaume Chérifien et les États-Unis d’Amérique, le Maroc étant le premier pays africain à avoir signé un accord de libre-échange avec les États-Unis.

Faisant remarquer que la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara est « une décision issue de plusieurs années de travail », l’universitaire a mis l’accent sur ‘’la grande portée’’ de la réaffirmation par M. Schenker depuis Alger, du soutien « continu » des États-Unis au plan d’autonomie proposé par le Royaume.

Lors de sa visite en Algérie, dans le cadre de sa tournée dans la région, le responsable américain avait affirmé que pour les États-Unis, seules des négociations politiques entre les parties « dans le cadre du plan marocain d’autonomie sont en mesure de trouver un règlement » à la question du Sahara, rappelle-t-on.

Pour M. Bouayad, cette visite tire son importance du fait qu’elle est la première du genre d’un haut responsable américain après la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté du Maroc sur son Sahara, ajoutant que le but est de promouvoir les investissements américains et le développement économique et social des citoyens des provinces du sud.

Une délégation américaine de haut niveau, conduite par M. David Schenker, a visité, dimanche, les locaux du futur Consulat général des États-Unis d’Amérique à Dakhla.

La délégation américaine a été accompagnée du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita et de l’ambassadeur des États-Unis à Rabat, David Fischer.

Le déplacement à Dakhla de cette délégation américaine de haut niveau est l’un des fruits de l’entretien téléphonique, le 10 décembre dernier, entre SM le Roi Mohammed VI et le président américain M. Donald Trump, qui avait annoncé promulgation d’un décret présidentiel, avec ce que cet acte comporte comme force juridique et politique indéniable et à effet immédiat, portant sur la décision des États-Unis d’Amérique de reconnaître, pour la première fois de leur histoire, la pleine souveraineté du Royaume du Maroc sur l’ensemble de la région du Sahara marocain.

Dans la même catégorie