AGP Gabon/Agriculture: Les ministres de la CEEAC en conclave à Libreville AGP Gabon/Education: La CONASYSED réclame les travaux du dialogue social AGP Gabon: Les centrales syndicales des agents publics lancent un mouvement d’humeur MAP Côte d’Ivoire/présidentielle : un mort et des blessés dans des affrontements MAP Hausse de 51% des engagements de la BAD en faveur des Etats fragiles sur 2014-2019 MAP Gabon : découverte des plus hautes mangroves du monde atteignant 60 mètres ANP Lancement des travaux de construction de la cimenterie de Kao : Concrétisation d’un projet longtemps attendu ! APS LES CHANTIERS DE L’OMVG RÉALISÉS À 95 % À KAOLACK (SG) APS MATAR BÂ PARTICIPE À UN SOMMET INTERNATIONAL SUR LA LUTTE CONTRE LE DOPAGE GNA UN 75th Anniversary: Time for sober reflection

Visite d’État: Les femmes de Sinfra disent attendre « tout » du couple présidentiel


  19 Septembre      7        Société (23929),

   

Sinfra, 19 sept 2020 (AIP)- Les femmes du département de Sinfra disent attendre « tout » du couple présidentiel qui sera dans la région de la Marahoué (Centre-ouest ivoirien) du 23 au 26 septembre 2020, dans le cadre d’une visite d’État.

Aux dires de la présidente des associations féminines, Mme Nawa Diaby qui s’est exprimée à la mairie le vendredi 18 septembre 2020 à la suite d’une rencontre des femmes en prélude à la visite d’État, cette étape est très attendue par les femmes du département.

« C’est pour la première fois qu’un président de la République va arriver chez nous à Sinfra. C’est en même temps une surprise et de l’émotion qui nous animent, donc nous attendons tout de cette visite d’État », a-t-elle dit.

Nawa Diaby a énuméré des difficultés auxquelles les femmes sont confrontées par rapport à leurs activités. Ce sont pour la plupart des problèmes liés à la production et à la commercialisation, au transport des produits vivriers ainsi que des problèmes d’accès au financement pour la mise en œuvre des projets.

Elle a évoqué également la question des routes et du mauvais état des pistes rurales, le problème de l’insuffisance du montant alloué au Fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI). « Le FAFCI logé à la COOPEC de Sinfra est de 50 millions de Francs CFA, c’est un grand geste de la Première dame mais il ne suffit pas pour l’autonomisation des femmes », a-t-elle ajouté.

Les femmes ont aussi soulevé le problème de l’insuffisance des infrastructures scolaires dans le département et son corolaire, le problème d’emploi des jeunes dû au manque d’usine pour embaucher leurs enfants diplômés. Pour cela, elles proposent le renforcement des capacités et des moyens de l’Agence emploi jeunes.

Au nom de toutes les femmes de Sinfra, Nawa Diaby a souhaité que la visite d’État se passe dans la quiétude et dans le calme et qu’à la fin, le département connaisse un rayonnement.

(AIP)

Dans la même catégorie