APS VERS ’’DES DISPOSITIONS PRATIQUES » POUR LE « PAIEMENT SYSTÉMATIQUE’’ DES INDEMNITÉS DES EXAMENS ET CONCOURS APS SÉCURITÉ DE PROXIMITÉ : MACKY SALL PROLONGE D’UN AN LES CONTRATS DES AGENTS DE LA PROMOTION 2014 APS LA DEUXIÈME PHASE DE LA CMU SERA LANCÉE CETTE ANNÉE, SELON MACKY SALL APS A CAUSE DU COVID-19, LE GOUVERNEMENT SUSPEND SES CONFÉRENCES BIMENSUELLES JUSQU’À NOUVEL ORDRE APS ARACHIDE : À KAOLACK, LA SONACOS EST EN RETARD SUR SES OBJECTIFS DE COLLECTE (DIRECTEUR) APS L’UNICEF OFFRE DES KITS SCOLAIRES À DES ÉLÈVES DE FAMILLES VULNÉRABLES DE ZIGUINCHOR GNA Kotoko moves to third place on league log after beating Dwarfs GNA Ayebeng Memorial Kindergarten Block gets facelift GNA Avoid over enrollment of school pupils- Director of Education GNA Parliament stands down motion to suspend payment of university fees

Visite d’une délégation US à Dakhla: événement politique, diplomatique et économique d’envergure (politologue)


  10 Janvier      12        Politique (14295),

   

Rabat, 10/01/2021 (MAP) – La visite d’une délégation américaine de haut niveau, conduite par le secrétaire d’État adjoint en charge des questions du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord, David Schenker, à l’horizon de l’ouverture d’un consulat général des États-Unis d’Amérique à Dakhla, constitue un événement d’envergure sur les plans politique, diplomatique et économique, a estimé dimanche le président du Centre marocain des études stratégiques (CMES), Mohamed Benhammou.

Un mois après la reconnaissance par les États-Unis de la pleine souveraineté du Royaume sur l’ensemble du Sahara marocain, la visite de la délégation US vient témoigner de la force des relations maroco-américaines, dans lesquelles les Etats-Unis considèrent le Maroc un partenaire « stratégique et central » pour la stabilité, la sécurité et le développement au niveau régional, a souligné M. Benhammou dans une déclaration à la MAP.

L’ouverture d’un consulat général des États-Unis d’Amérique, qui consacre des relations historiques très fortes, coïncide avec le 200e anniversaire de l’inauguration de la première mission diplomatique des États-Unis au Maroc (à Tanger), laquelle reste la plus ancienne installation diplomatique US au monde, a fait remarquer le politologue.

Il a noté que les relations entre les deux parties émanent de la conviction permanente des États-Unis de la position stratégique du Maroc et du rôle qu’il joue dans la région en tant que melting-pot de civilisations.

Le prochain consulat général US à Dakhla, qui aura une dimension économique considérable pour la région africaine en plus de sa fonction consulaire, devra également accueillir le bureau régional de l’initiative Prosper Africa, une organisation américaine créée en 2018 et comprenant 17 agences américaines, a noté le président du CMES, relevant qu’il s’agit du premier bureau de cette entité en dehors des États-Unis. Cette orientation aura un impact très positif sur le développement des investissements au niveau régional, selon lui.

Observant que les deux pays inaugurent une nouvelle ère diplomatique dans laquelle la superpuissance internationale, membre permanent du Conseil de sécurité et acteur influent dans le concert des nations affirme son choix historique de reconnaitre la souveraineté du Maroc sur ses provinces du Sud, M. Benhammou s’est réjoui que cette démarche est de nature à encourager d’autres pays à faire de même ».

Tous ces développement, a-t-il affirmé, sonnent le glas de l’illusion du séparatisme et appellent les ennemis du Maroc à accepter le réalisme, celui que représente l’initiative marocaine d’autonomie.

Dans la même catégorie