ABP Institutions / Les prouesses de la huitième législature saluées ABP Institutions / 38 lois adoptées en 2020 par le parlement béninois ABP Education / Le gouvernement clarifie les dispositions en cours pour régulariser la situation des moniteurs dans les universités du Bénin AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Le document attribué au ministre de la santé sur la toile est une fake news (Gouvernement) ABP Justice / Lancement de l’atelier de validation du tableau de bord des indicateurs de justice pour mineurs au titre de l’année 2019 ABP Coopération / La rouverture de la frontière bénino-nigériane actée par l’animation du marché frontalier de Tchikandou ABP Gouvernance / Pré-validation du document de la politique communale de l’emploi local de Grand-Popo ACP Les relations bilatérales entre la RDC et la Grande Bretagne sont au beau fixe ACP Excellentia : 57 lauréats bénéficiaires de Bourse de la deuxième édition ACP Arrivée à Kinshasa d’un Envoyé spécial du gouvernement belge

VOLONTARIAT : L’ACCORD-CADRE LIANT PARIS À DAKAR PROMEUT L’ENGAGEMENT CITOYEN (ACTEUR)


  7 Décembre      12        Coopération (1211),

   

Dakar, 7 déc (APS) – L’accord-cadre sur l’échange des volontaires liant le Sénégal et la France depuis 2018, vise, entre autres, à promouvoir l’engagement citoyen comme une réponse aux défis du développement, a souligné lundi à Dakar, le coordonnateur du Comité national de la coordination du volontariat (CNCPV), Pape Birahim Thiam.

’’Il a pour objectif de promouvoir le volontariat et l’engagement citoyen pour répondre aux défis du développement économique et social et environnemental, mais surtout pour essayer de voir comment il peut contribuer à promouvoir l’employabilité des jeunes’’, a-t-il notamment déclaré en marge d’une journée d’échanges sur le volontariat international entre la France et le Sénégal.

Thiam a expliqué que cet accord pouvait permettre de faire du volontariat, ‘’une modalité d’intervention stratégique de la coopération bilatérale, pour agir au plus près des populations’’.

’’L’idée est que cet accord apporte un enrichissement sur ce qui a été déjà fait, en vue d’offrir un cadre légal et réglementaire permettant d’organiser des missions pertinentes de volontariat’’, a-t-il fait valoir.

’’En 2019, nous avons recensé en tout 1617 volontaires français et sénégalais menant principalement des missions dans les secteurs de l’éducation (27%) , de l’action sociale (17 %) et de l’environnement (13 %)’’, a de son côté indiqué la première conseillère de l’ambassade de France au Sénégal, Agnès Humruzian.

La diplomate a insisté sur le fait que son pays soutenait le Sénégal dans la promotion et la coordination de son volontariat par le biais d’un appui à son Comité national de la coordination du volontariat (CNCPV).

’’Cet accord vise à encourager les échanges de volontaires entre les deux pays dans le cadre du volontariat de réciprocité’’, a-t-elle ajouté en assurant que le volontariat joue un rôle essentiel de projection à l’étranger de compétences et d’expériences de jeunes aux parcours très différents.

Geneviève Faye Manel, responsable du Bureau Europe, Amériques et Océanie au ministère des Affaires étrangères, a rappelé que le volontariat permet à des bonnes volontés de mettre leurs savoir-faire et être, à la disposition d’un projet de développement, le plus souvent par le biais d’associations ou d’organismes, reconnus d’utilité publique.

Pour elle, cet accord vise à valoriser la formation, les compétences techniques ainsi que les qualités humaines des jeunes, tout en contribuant, par l’action individuelle et collective, un développement personnel l’amélioration du bien-être des communautés.

Dans la même catégorie