AIP Présidentielle 2020: Anoblé mobilise un faubourg de San-Pedro pour Ouattara AIP Présidentielle 2020: Ly Ramata explique les raisons du choix du candidat Alassane Ouattara le 31 octobre AIP Présidentielle 2020: Le RHDP invite ses militants de Téhini à voter massivement pour Ouattara AIP Présidentielle 2020 : La CEI salue l’esprit d’anticipation du corps préfectoral de la Nawa MAP Côte d’Ivoire/Présidentielle : Ouattara confiant, KKB en outsider ANP Le Niger célèbre le Mouloud 1442 dans la nuit du 28 au 29 octobre dans le respect des mesures anti-COVID MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique) MAP L’UA profondément préoccupée par la menace croissante que le terrorisme fait peser sur la paix et la sécurité en Afrique MAP Bulletin quotidien d’informations économiques de l’Asie-Océanie

WACA: Une convention signée pour la restauration des écosystèmes des parcs d’Azagny et des îles Ehotilé


  14 Octobre      14        Société (24256),

   

Abidjan, 14 oct 2020 (AIP)- Le coordonnateur du projet Waca-Resip, Ochou Abé Delphin et le directeur général de l’Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR), Tandossama Adama, ont signé, mardi 14 octobre 2020, une convention en vue d’un appui technique et financier pour la conservation et la restauration des écosystèmes des parcs nationaux d’Azagny et des îles Ehotilé.

Cet accord intègre la mise en œuvre du Programme de gestion du littoral ouest-africain (WACA) dont l’objectif est de renforcer la résilience des communautés et des zones ciblées de la côte-ouest.

Il consiste à mettre à la disposition de l’OIPR, un financement de 200 millions de francs CFA pour mener des activités de conservation et la restauration des écosystèmes desdits parcs conformément à un plan d’actions établi de façon consensuelle sur une période de quatre ans (2020-2023).

Le coordonnateur, Ochou Abé Delphin, a expliqué que cette convention s’inscrit dans la composante 3 du projet WACA relative aux investissements physiques et sociaux qui prévoit de financer la réhabilitation et le reboisement des champs de mangrove dans le complexe lagunaire de Grand-Lahou ainsi que des parcs nationaux d’Azagny et des îles Eholtilé.

Le directeur général de l’OIPR a assuré de tout mettre en œuvre pour mener à bien toutes les activités inscrites dans le plan d’action en apportant une attention particulière à l’appui aux populations riveraines de ces aires protégés et à leur implication pour la protection de ces écosystèmes fragiles de mangroves.

Au nom du ministre de l’Environnement et du Développement durable, le directeur de cabinet Kouablan François a remercié la Banque mondiale pour les nombreux projets de développement qu’il accompagne en Côte d’Ivoire notamment le projet WACA financé à hauteur de 16 milliards de francs CFA pour une période de cinq ans (2018-2023).

Pour M. Kouablan, le projet WACA est une opportunité de fédérer les actions en vue de réduire les risques côtiers et renforcer la résilience aux effets néfastes des changements climatiques et des catastrophes naturelles.

Long de 566 kilomètres et couvrant 7% de la superficie de la Côte d’Ivoire, le littoral ivoirien présente une abondance d’espèces dont certaines sont rarissimes. Les écosystèmes naturels sont particulièrement variés et présentent une diversité biologique très appréciable, note-on.

(AIP)

Dans la même catégorie