MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) APS LE SÉNÉGAL A LES COMPÉTENCES POUR ÊTRE LEADER EN AFRIQUE (MACKY SALL) APS LA PRODUCTION INDUSTRIELLE A BAISSÉ DE 1, 7 % EN NOVEMBRE (ANSD) APS PACASEN : SIGNATURE DES PREMIERS CONTRATS D’OBJECTIFS APS Le Sénégal réunit « les conditions » d’un rapatriement de ses biens culturels (Ségolène Royale) ANP Le président de la Banque Islamique de Développement élevé à la dignité de Grand Officier MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP La communauté marocaine en Afrique du Sud célèbre le 75e anniversaire de la présentation du Manifeste de l’Indépendance MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP « Afrique du Rire » : Abidjan ouvre le bal de la 2è édition

Yamoussoukro : les femmes pour une représentativité de 30 % dans les instances de décisions


Abidjan, 8 juin 2015 (AIP) – Les femmes de Yamoussoukro veulent que leur représentativité dans les instances de décisions s’améliore jusqu’à 30 %.

« Nous souhaitons atteindre les 30 % au niveau institutionnel et souhaitons aussi que tous les projets que nous mettons en place, soient exécutés « , a plaidé la directrice régionale de l’environnement de la salubrité urbaine et du développement durable (DRESUDD) Mme Hélène Yocoli Bragori jeudi lors d’un entretien avec l’AIP.

Une dizaine de femmes à Yamoussoukro occupent des postes de responsabilité dans le domaine du tourisme, de la culture, du commerce, de la salubrité, de la santé, des marchés publics, au District et à la préfecture.

« Nos actions en ce qui nous concerne au niveau de Yamoussoukro sont suivies et approuvées par nos autorités à commencer par le préfet, le gouverneur du district autonome de Yamoussoukro et le Maire », s’est réjouie Mme Hélène Bragori, citant quelques actions majeures relatives à la scolarisation de la jeune fille, à la santé et à la salubrité urbaine initiées par les femmes au niveau des directions régionales et qui sont déjà exécutées dans la capitale politique ivoirienne.

« Au-delà de tout ceci, nous souhaitons que l’émergence prônée par le président de la République se fasse avec les femmes parce que l’émergence ne peut pas se faire sans les femmes émergentes’, a-t-elle déclaré.

Elle préconise la prise en compte des propositions des femmes et la sensibilisation pour la scolarisation des filles, « parce que nous voulons que les femmes soient bien formées pour qu’elles puissent prendre part aux décisions dans ce pays et parce qu’une femme qu’on éduque, c’est une nation qu’on éduque », a expliqué la directrice régionale de l’environnement de la salubrité urbaine et du développement durable Mme Hélène Yocoli Bragori.

nam/akn/ask.

Dans la même catégorie