ANG Bissau determina descida do PRS INFORPRESS Santiago Norte: Câmara de Santa Cruz vence torneio de futsal solidário em favor da Loja Social e Casa da Sopa de Assomada INFORPRESS Sal: Tribunal aplica prisão preventiva a indivíduos acusados de vários crimes INFORPRESS Assembleia Municipal de São Salvador do Mundo aprecia relatório de actividades de 2018 da autarquia AGP Le football à l’avant-garde dans la lutte contre les changements climatiques AIP Les agents des douanes de Noé exhortés à travailler au maintien de la certification ISOO 9001 AIP Le comité national d’organisation du Congrès 2020 de l’UPU à Abidjan va être installé AIP Un projet éducatif numérique lancé dans les régions cacaoyères (Communiqué) GNA Mrs Oteng-Gyasi rallies tourists for ‘Year of Return’ GNA Vice President courts investors in India to invest in Africa

Yamoussoukro : les femmes pour une représentativité de 30 % dans les instances de décisions


Abidjan, 8 juin 2015 (AIP) – Les femmes de Yamoussoukro veulent que leur représentativité dans les instances de décisions s’améliore jusqu’à 30 %.

« Nous souhaitons atteindre les 30 % au niveau institutionnel et souhaitons aussi que tous les projets que nous mettons en place, soient exécutés « , a plaidé la directrice régionale de l’environnement de la salubrité urbaine et du développement durable (DRESUDD) Mme Hélène Yocoli Bragori jeudi lors d’un entretien avec l’AIP.

Une dizaine de femmes à Yamoussoukro occupent des postes de responsabilité dans le domaine du tourisme, de la culture, du commerce, de la salubrité, de la santé, des marchés publics, au District et à la préfecture.

« Nos actions en ce qui nous concerne au niveau de Yamoussoukro sont suivies et approuvées par nos autorités à commencer par le préfet, le gouverneur du district autonome de Yamoussoukro et le Maire », s’est réjouie Mme Hélène Bragori, citant quelques actions majeures relatives à la scolarisation de la jeune fille, à la santé et à la salubrité urbaine initiées par les femmes au niveau des directions régionales et qui sont déjà exécutées dans la capitale politique ivoirienne.

« Au-delà de tout ceci, nous souhaitons que l’émergence prônée par le président de la République se fasse avec les femmes parce que l’émergence ne peut pas se faire sans les femmes émergentes’, a-t-elle déclaré.

Elle préconise la prise en compte des propositions des femmes et la sensibilisation pour la scolarisation des filles, « parce que nous voulons que les femmes soient bien formées pour qu’elles puissent prendre part aux décisions dans ce pays et parce qu’une femme qu’on éduque, c’est une nation qu’on éduque », a expliqué la directrice régionale de l’environnement de la salubrité urbaine et du développement durable Mme Hélène Yocoli Bragori.

nam/akn/ask.

Dans la même catégorie