APS LES POPULATIONS INVITÉES À S’APPROPRIER SEN’EAU, « UN PATRIMOINE À 55 POUR CENT SÉNÉGALAIS’’ APS MÉDINA BAYE VA CÉLÉBRER LE MAOULOUD DANS LE RESPECT DES GESTES BARRIÈRES (PORTE-PAROLE) APS LE CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA MAGISTRATURE SAISI DU RAPPORT DE L’IGAJ SUR TÉLIKO APS REPLI DE 2, 5 % DU PIB AU 2E TRIMESTRE (ANSD) APS LES DÉCHETS PLASTIQUES, UNE « MENACE GRAVE » POUR LA PLANÈTE ET LES OCÉANS (PRÉSIDENT CAOPA) APS VERS UN UN GROUPE DE TRAVAIL PLURIDISCIPLINAIRE DU PROJET « DUNDËL SUUF’’ À SÉDHIOU APS LA BAD INTÈGRE LE CONSEIL D’ADMINISTRATION DU FORUM MONDIAL SUR L’INVESTISSEMENT (COMMUNIQUÉ) APS GESTION DES ORDURES : LES PRN, UN PARI CONTRE LES ’’DÉPÔTS SAUVAGES’’ MAP Fièvre de la vallée du Rift en Mauritanie: trois morts MAP UEMOA : la croissance prévue à 1,3% en 2020

Yomou/Santé : Déclaration d’abandon des MGF/E à Daninè et Guibhi


  11 Août      7        Santé (7479),

   

Conakry, 11 Août (AGP)-Dans la préfecture de Yomou, la commune rurale de convergence de Bignamou vient d’organiser avec l’appui du Ministère de l’Action Sociale et de l’UNICEF, des cérémonies de déclaration publique de l’abandon des Mutilations Génitales Féminines et de l’Excision (MGF/E) et du mariage d’enfants. Les déclarations d’abandon des MGF ont été faites par des femmes exciseuses des villages de Daninè et de Guibhi, secteur du district de Galakpayé.
Il est question de déposer définitivement les couteaux de l’excision, de faire volte-face des mariages d’enfants et d’opter pour les activités génératrices de revenus.
Devant les autorités et partenaires techniques, les trois animateurs dont deux femmes ont sensibilisé l’assistance sur la définition, l’historique, les causes et les conséquences douloureuses des MGF/E et du mariage d’enfants.
Après plusieurs heures de sensibilisation, les femmes exciseuses des villages de Daniné et de Guibhi ont décidé librement de déposer définitivement les couteaux de l’excision et faire volte-face au mariage d’enfants.
Ces femmes, bien édifiées par les séries de sensibilisation sur le changement de comportement, ont sollicité auprès des autorités et des partenaires, leur insertion et leur encadrement dans la pratique des activités génératrices de revenus, en vue de subvenir à leurs besoins.*

 

La cérémonie s’est déroulée dans le strict respect des mesures barrières contre le Coronavirus.
Les mêmes cérémonies d’abandon de couteaux, de l’excision et du mariage d’enfants se sont déjà déroulées dans les districts de Gbalan, Lawè, Banzou et Gbamou, dans la commune de convergence de Bignamou, placée en tête de peloton en matière de changement de comportement dans la région forestière.
A la fin des travaux, le secrétaire général chargé des collectivités décentralisées de Yomou, Segbé Béavogui et les représentants de l’UNICEF ont invité les femmes à persévérer dans leur élan.

Dans la même catégorie