APS LOUGA : LE SCRUTIN PROLONGÉ DANS PLUSIEURS CENTRES DE VOTE AIP Bilan approuvé des 10 années d’exercice de l’ONG Charité Vie à San Pedro AIP Aboisso, capitale du rire pour quelques heures avec Bonjour 2022 MAP Le variant Omicron pourrait rapprocher la fin de la pandémie en Europe (OMS) MAP Football : L’Afrique du Sud affrontera la France en mars dans un match amical (Entraineur) MAP CAN-2021 (8ès): Séance d’entraînement des Lions avec le retour de Bounou, Fajr et Hakimi toujours absents MAP Elections locales: un vote dans un « environnement pacifique », malgré certains retards à l’ouverture des bureaux (Observateurs) MAP Guterres a appelé toutes les parties, l’Algérie en tête, à assumer leur responsabilité pour mettre fin au conflit artificiel autour du Sahara marocain (politologue) APS AUCUN CAS DE COVID-19 DANS LA TANIÈRE (FSF) APS FACE À LA GUINÉE, LES GAMBIENS VONT JOUER LE MATCH DE LEUR VIE (ENTRAÎNEUR)

ZIARRA ANNUELLE DÉDIÉE À MAME ASTOU DIANKHA, LE 15 JANVIER PROCHAIN


  8 Décembre      25        Société (37825),

   

Dakar, 8 dec (APS) – La 17ème édition de la ziarra (pèlerinage) dédiée à Mame Astou Diankha, mère du guide religieux Cheikh Ibrahima Niass dit Baye Niass, se tiendra le 15 janvier prochain à Léona Niassène, dans la commune de Kaolack, a annoncé, mercredi, la présidente de la Fondation internationale Mame Astou Diankha, Seyda Aissatou Niasse.
« L’édition 2022 se tiendra sous l’égide de Cheikh Mahi Ibrahima Niass, Khalife général de La Faydatou Tidjania, l’ensemble de ses frères et toute la famille de Cheikh Al Islam Niasse », a-t-elle déclaré dans un entretien avec l’APS.

Elle a souligné que le thème choisi pour l’édition de cette année porte sur « La violence du monde d’aujourd’hui et l’indiscipline des jeunes : Quel est rôle à jouer par les mamans pour y remédier ? ».

La conférence sera animée par le porte-parole de Médina Baye, Cheikh Mouhamadoul Makhy Alioune Cissé.

Selon elle, le traitement de ce thème va permettre de rappeler aux femmes leurs devoirs et leurs responsabilités sur l’éducation de leurs enfants, ‘’qui est d’une importance capitale pour éviter la violence que certains jeunes exercent aujourd’hui’’.

Dans cette optique, elle rappelé que « la mère est la première école de l’enfant », estimant que ‘’si elle réussit cette première étape dans l’éducation de son fils elle aura réussi à participer à la constitution d’une bonne société ».

« C’est pourquoi nous les invitons à venir massivement prendre part à la cérémonie parce que si elles entendent les discussions, conseils qui en découleront, Dieu peut les épargner d’être parmi les femmes dont les enfants utilisent cette violence », a-t-elle ajouté.

Seyda Aissatou Niasse a lancé un appel à toutes autorités, notamment le chef de l’Etat Macky Sall et la première dame Marième Faye Sall, en les invitant à accompagner la Fondation pour qu’elle réussisse l’organisation cet évènement.

« La majorité des membres de la fondation internationale Mame Astou Diankha sont des femmes qui œuvrent pour la préservation de nos valeurs socioreligieuses », a-t-elle souligné.

Dans la même catégorie


Article

  23 Janvier     5

Article

  23 Janvier     9