GNA Amnesty International Ghana launches annual report AIP Alassane Ouattara assuré que la Côte d’Ivoire est prête pour la monnaie commune GNA Digitalisation has reduced corruption in Ghana AIP Des chasses aux sorciers à Sohoupleu (Danané) GNA Prayer camps want recognition as healthcare providers MAP Le Conseil de sécurité appelle à des élections législatives et présidentielles en Guinée Bissau ABP Education / L’université d’Abomey-Calavi célèbre la journée internationale de la langue maternelle AIP Église Méthodiste Unie: Le premier synode ordinaire de Songon débute vendredi à Agban ABP Gouvernance / La Conférence administrative départementale du Borgou recense les insuffisances liées à l’application des textes de la décentralisation ANP Le Président Issoufou Mahamadou prendra part vendredi à Bruxelles à la Conférence Internationale de Haut Niveau sur le Sahel

Zimbabwe: Mugabe pourrait être destitué en deux jours, selon le Zanu-PF


  20 Novembre      16        Photos (16513), Politique (16453),

   

Rabat, 20/11/2017 (MAP)- Le Zanu-PF, parti au pouvoir au Zimbabwe, s’est dit, lundi, confiant quant à sa capacité d’obtenir la destitution du président Robert Mugabe en deux jours.
Une motion de destitution sera présentée mardi, a dit Paul Mangwana, secrétaire adjoint du Zanu-PF chargé des affaires juridiques, ajoutant Mugabe pourrait être destitué mercredi.
Mugabe, 93 ans, a ignoré lundi un ultimatum fixé par le parti au pouvoir de quitter la présidence, un comportement qui a poussé les responsables du Zanu-PF à entamer une procédure juridique en vue de son éviction après 37 ans au pouvoir.
Par ailleurs, l’opposition zimbabwéenne a émis des doutes quant à la capacité du Zanu-PF de faire sortir le Zimbabwe de l’actuelle crise politique, qui vient accentuer les nombreux problèmes notamment économiques et sociaux dont souffre ce pays d’Afrique australe.
Le Zanu-Pf est profondément divisé outre ses différends avec l’armée au sujet de la gestion de la crise engendrée par l’attachement du président Mugabe au pouvoir, a dit Morgan Tsvangirai, président du Mouvement pour le changement démocratique (MDC).
Les problèmes qui marquent la fin du régime Mugabe risquent de faire perdre au pays l’opportunité de marquer un nouveau départ, a dit le responsable.
M. Tsvangirai a, d’autre part, appelé à placer les élections prévues l’année prochaine dans le pays sous une supervision internationale afin de garantir la légitimité de l’opération.

Dans la même catégorie