AIP La jeunesse d’Adiaké appelée à la cohésion sociale et à la paix APS COVID-19 : L’IRESSEF EXCLUT DE NOUVEAUX VARIANTS DANS DES SOUCHES DE LA DEUXIÈME VAGUE APS LE MAROC PAYS HÔTE DE LA CAN FÉMININE EN 2022 APS PRÉSIDENCE DE LA CAF : LE COMITÉ EXÉCUTIF POUR UN CONTRÔLE DES CANDIDATURES PAR LA FIFA APS LE COJOJ 2026 ET L’AGEROUTE SIGNENT UNE CONVENTION AIP Le nouveau préfet présenté aux populations d’Agnibilékrou AIP Des besoins en matériel informatique pour l’IEPP de Doropo AIP Législatives : Pierre Dacoury-Tabley choisi par la base pour la circonscription de Ouragahio-Bayota AIP Dimba Pierre veut aider les prisonniers de la crise post-électorale à Sikensi AIP Les promoteurs de spectacles confrontés à l’absence de centre culturel polyvalent à Bouna (Reportage)

ZLECAf : Démarrage ce 1er Janvier 2021 des échanges commerciaux sur la base des règles d’origine


  3 Janvier      27        Economie (10806),

   

Niamey, 02 Janvier (ANP) – Ce 1er janvier 2021 marque le lancement du démarrage des échanges commerciaux dans le cadre de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf). Dans un message qu’il a prononcé à cette occasion, le Président de la République Issoufou Mahamadou, Champion et Leader désigné pour la promotion de la ZLECAf), s’est réjoui de ce « pas de géant » que constitue la ZLECAf dans le processus d’intégration du continent africain.

Dans son discours, le Président Issoufou Mahamadou, après avoir indiqué que l’année 2020 se termine avec la recrudescence de la pandémie de la Covid-19 qui a induit des bouleversements dans l’agenda de l’Union Africaine et particulièrement de la mise en œuvre de la ZLECAF, a déclaré que l’année 2021 qui s’annonce ouvre toutefois « de réels espoirs avec le démarrage des échanges, le 1er Janvier, dans le cadre de la Zone de Libre Echange Continental Africaine ».

Cela d’autant plus que « nos instances de négociations, sous l’impulsion de la Commission de l’Union Africaine et du Secrétariat de la ZLECAF, ont abattu un travail remarquable permettant la signature et la ratification de l’Accord de la ZLECAF dans le délai le plus court jamais enregistré dans l’histoire de notre organisation », a dit le Chef de l’Etat nigérien.

En effet, a-t-il souligné, actuellement cinquante-quatre (54) pays ont signé cet accord alors que trente-quatre (34) l’ont ratifié. « Ces pays et d’autres qui sont dans le processus de ratification ont déjà soumis leurs listes de concessions tarifaires. Les travaux finalisés sur les règles d’origine couvrent 81% », a-t-il précisé, avant de se réjouir du fait que « l’accord de la Zone de libre-échange continental constitue un pas de géant dans le processus d’intégration du continent ».

Pour le Président Issoufou Mahamadou, « ce pas doit être poursuivi par beaucoup d’autres notamment la mise en œuvre des plans d’industrialisations, du développement des infrastructures et de l’agriculture en Afrique » dont la mise en place permettra, à la suite de l’adoption des documents commerciaux nécessaires au début des échanges notamment les modèles de Certificat d’origine, de la Déclaration d’origine, de la Déclaration de Producteur et de Fournisseur, de booster la croissance et de créer des emplois pour les jeunes.

Aussi, a-t-il voulu lancer un appel aux Chambres de commerce, aux organisations patronales et à la communauté des affaires de se mettre au travail dans un partenariat gagnant-gagnant au bénéfice de toute de l’Afrique, tout en demandant à tous les Africains « de s’approprier notre commune ambition de réaliser l’Afrique que nous voulons, une Afrique en paix, unie, prospère, dirigée par ses propres enfants ».

AAM/KPM/ANP- Janvier 2021

Dans la même catégorie