ANP 678 agents électoraux en formation d’enrôlement de fichiers biométriques pour les régions de Tahoua et Agadez AGP Gabon/Projet de la Transgabonaise : «les financements sont déjà bouclés» (Porte-parole de la Présidence) ANGOP Tanzanie: Les Chefs d’État de la SADC signent des accords ANGOP Acidentes de viação causam 182 mortos em Angola ANGOP Jogos africanos: Judo angolano conquista bronze AGP Gabon : Des responsables religieux transmettent un mémorandum pour la réconciliation nationale au Premier ministre ANGOP Le ministre des Relations extérieures à Washington ANG José Mário Vaz promete anunciar seu futuro político nos próximos dias ANG Directores-gerais da TGB e INACEP suspensos das suas funções ANG PRS discorda com correção do caderno eleitoral

Boké-Société : Le président des transporteurs miniers pour la préservation de la paix


  20 Juillet      8        Société (12470),

   

Conakry, 19 juil. (AGP)- Le président de l’union des transporteurs miniers de Boké, Alpha Yaya Kaba a affiché jeudi, 18 juillet 2019, sa volonté de contribuer à la préservation de la paix, de l’entente et de la cohésion sociale dans l’intérêt supérieur du peuple de Guinée.

Il l’a fait savoir lors de la cérémonie de lecture du Saint Coran initiée à Boké par les autorités administratives, l’Union des transporteurs miniers, et le syndicat des transporteurs, pour la consolidation de l’unité nationale en Guinée.

S’exprimant au micro du correspondant de l’AGP à Boké, Alpha Yaya Kaba a indiqué : « Nous ne finirons jamais de parler de l’importance de ce genre de sacrifice pour notre pays, la Guinée ‘’Havre de paix’’ dans la sous-région».

Il a ajouté  que « Prier pour les guinéens c’est bon, mais prier pour le Chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, est meilleur. Parce que, c’est lui le père de la Nation guinéenne. Nous lui disons merci pour sa vision, sa clairvoyance et ses offensives diplomatiques pour le bonheur de la Guinée».

A noter que dans même le cadre, une mission du Mouvement pour la réconciliation des fils de  Kakandé séjourne dans la préfecture de Boké.

Son objectif est d’éteindre les foyers de tensions à l’interne et amener les fils de la localité, à conjuguer le même verbe pour le développement durable de Boké.

Résoudre ce problème, dit-on, ressemble à une patate chaude pour les autorités de Djonfo. Depuis le début de cette crise, les medias locaux ont du mal à savoir le nœud de la divergence par ce qu’aucune autorité n’accepte d’aller en profondeur dans son intervention. Néanmoins, « Nous allons mobiliser les jeunes, autorités locales et leaders d’opinions pour trouver une solution à ce problème. Nous allons respecter la procédure à suivre pour la nomination d’un DSPJ (directeur sous-préfectoral de la jeunesse). Nous avons géré assez de problème de ce genre à Popodara (sous-préfecture) et autres. Ici aussi, nous trouverons une solution au plus vite que possible par ce que nous, nous ne demandons que la paix», rassure le préfet de Labé.

Selon les sources, les jeunes en conflit ne comptent pas changer d’avis même
si les autorités préfectorales s’impliquent. Il reste à savoir, si la médiation préfectorale va porter fruit.

Dans la même catégorie