ACP Le ministre des Affaires sociales s’imprègne du fonctionnement du FNPSS en RDC ACP Une nouvelle attaque rebelle fait 12 morts à Djudju ACP Le regroupement politique AA/a Kutu soutient les actions diplomatiques du Chef de l’Etat ACP Le Président Félix Tshisekedi promet un meilleur partenariat aux hommes d’affaires wallons GNA Treat books as friends not enemies-Pupils told GNA NORSAAC trains stakeholders on revenue mobilisation GNA George Afriyie counts on support of clubs to succeed AIP Présentation officielle de la mutuelle autonome des enseignants ANGOP Marrocos apresenta-se com vila artística na Bienal ANG Falta de ação contra aquecimento global pode custar 20 bilhões de dólares por ano em ajuda humanitária

Bulletin quotidien d’informations économiques africaines


Rabat – Voici le bulletin d’informations économiques africaines pour la journée du jeudi 09 mai :

Ouganda-Pétrole

Le gouvernement ougandais vient d’octroyer des licences d’exploitation pour cinq blocs pétroliers dans le cadre de la deuxième phase de l’exploration pétrolière dans le pays, à Albertine Graben, dans l’ouest de l’Ouganda.

Le second cycle des licences concerne les blocs d’Avivi, Omuka, Kasuruban, Turaco et Ngaji situés près du lac Albert, partagé avec l’est de la République démocratique du Congo, indique un communiqué du gouvernement publié mercredi à Kampala.

« La mise en oeuvre du second cycle des licences permettra d’affiner l’estimation des ressources de pétrole pouvant s’ajouter aux réserves actuelles estimées à 1,4 milliard de barils de pétrole et à 14,15 milliards de mètres cubes de gaz non associé », souligne la même source.

Kenya-diaspora-transferts

Les transferts de fonds de la diaspora kényane ont atteint 67,16 milliards de shillings (667 millions de dollars) durant le premier trimestre 2019, ce qui représente une hausse de 4% par rapport à la même période de 2018, selon des données publiées par la Banque centrale kényane.

En glissement mensuel, les envois de fonds des Kényans résidant à l’étranger ont enregistré une augmentation remarquable durant le mois de mars dernier (+11,4%) pour s’établir à 22,32 milliards de shillings (221 millions de dollars) contre 20,11 milliards de shillings (199 millions de dollars) en février.

« L’Amérique du Nord est restée la principale source des transferts, avec une part de 53% du total des fonds envoyés par la diaspora », a souligné la Banque centrale, indiquant que les réserves de change ont atteint 833,16 milliards de shillings (8,25 milliards de dollars) à fin mars dernier, ce qui correspond à 5,31 mois d’importations.

Ghana-TIC

La société TIC de droit ghanéen Lebara Ghana Limited assurera désormais la gestion commerciale de l’infrastructure de fibre optique et du réseau LTE déployés par le gouvernement, a annoncé la ministre des Communications, Ursula Owusu-Ekuful.

Cette marque de confiance envers le secteur privé traduit la volonté du gouvernement de promouvoir l’efficacité et la rentabilité de la fourniture de services à la population, a indiqué Mme.Owusu-Ekuful, notant que Lebara Ghana Limited assurera la gestion de l’infrastructure télécoms à haut débit pendant une durée de dix ans.

Togo-Finance

En vue d’assurer la couverture des besoins de financement du budget de l’Etat, gestion 2019, le Trésor public togolais vient de lancer un appel public à l’épargne des personnes physiques et morales à travers un emprunt obligataire. Les investisseurs ont jusqu’au 17 mai pour y souscrire.

Conforté par un deuxième trimestre faste, le Togo retourne donc sur le marché financier régional avec pour ambition de mobiliser 20 milliards FCFA. Jusque-là, l’appétit des investisseurs régionaux a été remarquable, permettant au pays promis à une croissance de plus de 5% cette année, de voir son carnet de commande atteindre près de 400% de ses objectifs.

Nigeria-bourse

Piliers économiques du secteur tertiaire, MTN et Airtel sont en passe de concrétiser l’introduction en bourse de leurs filiales africaines, au Nigeria Stock Exchange pour MTN Nigeria et à la bourse de Londres pour Airtel Africa.

Le sud-africain MTN, numéro un du continent avec 233 millions de clients, a présenté la demande d’introduction de sa filiale nigériane sur la place boursière de Lagos, le Nigeria Stock Exchange (NSE).

+++++

Côte d’Ivoire-prix

Le gouvernement ivoirien a adopté le principe du plafonnement des prix des biens et services de première nécessité ou de grande consommation pour « adresser efficacement la problématique de la cherté de la vie ».

La décision est consacrée par une ordonnance prise en conseil des ministres présidé, mercredi, par le président de République et qui vient modifier celle de septembre 2013 relative à la concurrence.

Cette loi de 2013, tout en proclamant le principe de la liberté des prix et des échanges, soulève toutefois une exception que reprend à son compte la mesure nouvelle, selon le porte-parole du gouvernement, Sidi Touré.

+++++

Côte d’Ivoire-électricité

Le secteur de l’électricité en Côte d’Ivoire a enregistré un solde positif de 1,042 milliard FCFA à fin décembre 2018, a annoncé mercredi, le gouvernement ivoirien au terme d’un Conseil des ministres présidé par le Président Alassane Ouattara au palais présidentiel d’Abidjan.

«A fin décembre 2018, pour le secteur de l’électricité, il ressort un solde positif de 1,042 milliard FCFA pour des recettes de 572,684 milliards FCFA contre des dépenses de 571,642 milliards FCFA », a indiqué à la presse, Sidi Tiémoko Touré, le porte-parole du gouvernement ivoirien.

Auparavant, M. Touré a souligné que la production totale de l’électricité dans le pays à fin décembre 2018, a enregistré une légère hausse de 0,33% par rapport à son niveau de fin décembre 2017.

Guinée-agriculture

La campagne de commercialisation du riz 2018-2019 en Guinée devrait s’achever en septembre prochain sur une récolte de 1,6 million de tonnes, a indiqué le Département américain de l’agriculture (USDA).

Les superficies emblavées en 2018-2019 s’élèvent à 1,81 million d’hectares soit 15.000 hectares de plus que la saison précédente du fait de l’utilisation accrue des équipements modernes agricoles, selon l’USDA cité par par des médias locaux.

Pour sa part, la consommation est estimée à 2,2 millions de tonnes sur l’hypothèse d’une hausse de la croissance démographique et de la préférence des Guinéens pour le riz sur les autres produits agricoles locaux comme le fonio, l’igname et le maïs.

Le gouvernement guinéen ambitionne de porter la production rizicole nationale à 4,6 millions de tonnes de riz d’ici 2025 dans le cadre du Plan national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire et nutritionnelle (PNIASAN) couvrant la période 2018-2025.

Burkina-Afrique

La capitale burkinabè, Ouagadougou, vient d’abriter la IVè édition de « Digital african tour » (DAT). Placé sous le thème « Big data, open data et blockchain: ces innovations technologiques qui vont transformer le Burkina Faso », cet événement itinérant est consacré à l’essor du club des directeurs des systèmes d’information.

Après le Bénin et le Togo, l’étape du Burkina Faso, consacrée à cet événement, a été axée sur les enjeux et impacts de l’adoption du numérique pour les pays en développement.

Créé en 2008, Digital African Tour est un concept de conférences itinérantes de haut-niveau sur le numérique dans plusieurs pays, notamment africains, dans le but de fédérer les énergies des agences nationales et des clubs en un réseau panafricain.

Après le Burkina Faso, les prochaines étapes de DAT vont se dérouler au Maroc, au Sénégal, en Côte d’Ivoire et en Algérie.

+++++

Burkina-mines

Au Burkina Faso, la mine Youga dispose d’assez de réserves minérales pour soutenir une exploitation jusqu’en 2031. C’est ce qu’a rapporté cette semaine la compagnie détentrice du projet, Avesoro Resources, après réévaluation des réserves.

Les réserves prouvées et probables de la société au Burkina totalisent désormais 14,74 millions de tonnes titrant 1,72 g/t d’or (814 900 onces), soit une hausse de 23 % par rapport à la précédente évaluation.

Selon le DG d’Avesoro, Serhan Umurhan, la société devrait maintenir sa production d’or au-dessus de 200 000 onces annuellement pour chacune des quatre prochaines années.

+++++

Niger-bâtiment

Le gouvernement nigérien envisage de construire bientôt 1.550 logements sociaux à Niamey, dans le cadre des efforts pour résoudre l’épineux problème qui voit une demande de loin supérieure à l’offre.

Des conventions de partenariat dans ce sens ont été signées entre le ministre du Logement, Maman Wazir, et Moustapha Cheffou et William Ado, respectivement représentant d’Africa Tech et directeur général de Global Gate, les deux sociétés chargées de l’exécution du projet.

D’un coût global de 17,6 milliards de francs CFA (30 millions de dollars), ces logements seront construits à la périphérie ouest de la capitale, sur la route de Tillabéry. L’objectif est de faciliter l’accès au logement aux bourses moyennes.

Selon les statistiques officielles nigériennes, la demande annuelle en logement est estimée à 40.000 à l’échelle nationale

++++++++++

Sénégal-Agriculture

Les exportations de produits horticoles effectuées par le Sénégal au terme des deux premiers mois de 2019 se sont élevées à 27.489,80 tonnes, a-t-on indiqué mercredi auprès de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

Par rapport aux deux premiers mois de 2018 où elles s’établissaient à 23.221,80 tonnes, ces exportations connaissent une progression de 18,4%.

+++++

Sénégal-Chine-Coopération

L’ambassadeur de Chine à Dakar, Zhang Xun, révèle que les échanges commerciaux entre son pays et le Sénégal ont atteint une croissance de 3, 7% en 2018, pour se porter à 1581 milliards de francs CFA (2,27 milliards de dollars).

« En 2018, les échanges commerciaux bilatéraux est de 1.581 milliards de Francs CFA, avec une croissance de 3,7% par rapport à l’an 2017 », a-t-il dit dans une interview parue dans l’édition de mercredi du quotidien +Le Soleil+.

+++++

Sénégal-Elevage

Le rapport ‘’Diagnostic des initiatives de l’Assurance indicielle bétail au Sénégal : bilan et enseignement’’, présenté mercredi à Dakar, indique que les effectifs du cheptel sénégalais ont enregistré une croissance des effectifs depuis 2015.

’’Depuis 2015, le secteur a connu une croissance des effectifs de l’ordre de 1,2% pour les bovins, 3,3% pour ovins, 3,2% pour les caprins et 3,7% pour les porcins’’, souligne ce rapport dévoilé à l’occasion d’un atelier, précisant que l’élevage occupe ainsi la deuxième place de l’activité primaire, avec une contribution de 28,8% du secteur derrière l’agriculture.

Dans la même catégorie