AIP Des femmes juristes et le HCR sensibilisent sur l’apatridie à Zébizékou AIP Les élèves-maîtres contractuels du CAFOP d’Aboisso instruits sur les droits et obligations du fonctionnaire AIP Le NDI va soutenir la CEI pour le succès des élections de 2020 (Communiqué) AIP Le ministre des Sports reçoit son dossard n°00001 pour le Handimarathon d’Abidjan (Communiqué) MAP Le Maroc et l’Afrique du Sud officialisent la normalisation de leurs relations (Presse sud-africaine) ANGOP Futsal: Definida selecção para « operação » Zâmbia ANGOP Angolano vence primeiro jogo da pré-época na NBA ANGOP Malanje: FAO defende estratégias de reforço da segurança alimentar ANGOP Artistas angolanos expõem na Feira de Artes de Paris MAP Une nouvelle page s’ouvre dans les relations maroco-sud-africaines

Bulletin quotidien d’informations économiques africaines


  13 Septembre      24        Bulletin d'info économiques africaines (287),

   

Rabat, 13/09/2019 (MAP) – Voici le bulletin d’informations économiques africaines pour la journée du vendredi 13 septembre :

Sénégal-Afrique-Monnaie

La position du secteur privé sénégalais sur l’avenir du franc CFA en perspective d’une éventuelle mise en circulation prochaine de la monnaie Eco ’’n’est pas encore tranchée’’, a soutenu, jeudi à Dakar, Mbagnick Diop, président du Mouvement des entreprises du Sénégal (MDES).

’’La position du secteur privé (sénégalais) dans son ensemble sur l’avenir du FCFA n’est pas tranchée (…)’’, a-t-il notamment déclaré lors de la 19eme édition des Assises économiques de son mouvement portant sur le thème : ’’L’Avenir de notre monnaie : la Franc CFA ?’’.

+++++

Afrique-Economie

L’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a affiché un solde commercial déficitaire de 512,4 milliards Fcfa (1 euro équivaut à 656 Fcfa) au deuxième trimestre 2019, indique le Bulletin trimestriel des statistiques-Juin 2019 de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Ce solde commercial est ‘’en amélioration de 154,3 milliards par rapport à la même période de l’année précédente, du fait d’une progression des exportations (+4,7%) plus importante que celle des importations (+0,3%)’’, explique la publication.

+++++

Guinée-commerce

Dans le souci de sécuriser davantage les recettes publiques du pays, le président guinéen Alpha Condé a lancé récemment le guichet unique pour le commerce extérieur.

Ce guichet unique permet de créer une plateforme unique de gestion efficace et efficience des différentes recettes publiques collectées par la direction nationale des impôts et la direction générale des douanes et qui sont destinées aux caisses de la banque centrale du pays.

Selon le président Alpha Condé, l’objectif des reformes dans la gestion des recettes publiques est de doubler les ressources internes, car la Guinée est caractérisée par la faiblesse des ressources internes dans le cadre des investissements de grande envergure.

+++++

Côte d’Ivoire-BAD-finances

Les secrétaires généraux des Institutions financières internationales (IFI) tiennent leur 20ème réunion annuelle, du 11 au 13 septembre, au siège de la Banque africaine de développement (BAD) à Abidjan.

Un an après leur rencontre à Bali, en Indonésie, les SG participant à la réunion d’Abidjan se pencheront sur le renforcement des acquis du Conseil des IFI, indique un communiqué de la BAD.

La réunion portera sur des sujets tels que l’efficacité du Conseil des IFI, l’élargissement du rôle du conseil, le soutien requis par les comités du conseil, l’établissement et le renforcement des relations entre le conseil et la direction.

+++++++++++++++

Côte d’Ivoire-cacao

La 100 ème réunion internationale du cacao s’est ouverte, mardi, en présence du président du conseil international de l’organisation internationale du cacao (ICCO), Philippe Fontayne, du directeur exécutif de l’ICCO, Michel Arrion, de membres du corps diplomatique et des délégués et représentants les pays membres de l’ICCO.

Cette 100 ième réunion de l’ICCO constitue un rendez-vous « hautement important » dans la vie de cette organisation, a souligné le vice-président ivoirien Daniel Kablan Duncan, car elle permet de « marquer un temps d’arrêt, de faire le bilan de la mise œuvre des décisions et recommandations sorties des 99 sessions antérieures et de dégager de nouvelles perspectives en vue de la redynamisation de l’ICCO et assurer la durabilité de l’économie cacaoyère en relevant les défis qui se posent aux pays producteurs et consommateurs de cacao ».

+++++

Kenya-Café

Les recettes du café ont chuté de 3 milliards de shillings (30 millions de dollars environ) en 11 mois jusqu’en août 2019, par rapport à la même période de l’année dernière, les bas prix sur le marché international ayant pesé sur les revenus des agriculteurs.

Un rapport de marché du Nairobi Coffee Exchange (NCE) indique que la récolte a rapporté 11 milliards de shillings au pays à la fin du mois dernier, contre 14 shillings de moins que l’année dernière.

Le président-directeur général de NCE, Daniel Mbithi, a déclaré que les faibles revenus résultaient d’une tendance constante à la baisse des prix à New York, où le Kenya négocie la quasi-totalité de son café.

+++++

Rwanda-Energie

Au Rwanda, le fournisseur de solutions énergétiques solaires BBOXX vient de lancer le « BBOXX E-Pay », un moyen de paiement en ligne de ses services, rapporte la presse locale.

« Le caractère abordable du coût demeure l’un des défis auxquels font face nos potentiels clients. Nous savons qu’un ménage sur deux dans les zones rurales reçoit de l’argent depuis un proche habitant en ville (…) Cette innovation a pour objectif de connecter ces deux catégories de personnes », a souligné Justus Mucyo, le directeur exécutif de BBOXX Rwanda, cité par des médias.

Avec cette nouvelle plateforme, la compagnie vise à permettre aux Rwandais de la diaspora et à ceux habitant loin de leurs familles de pouvoir directement offrir l’accès à l’électricité à leurs proches.

+++++++++++++++++++++++

Ghana-fiscalité

L’Autorité fiscale du Ghana (GRA) a enjoint les opérateurs télécoms à commencer le prélèvement auprès des consommateurs de la taxe révisée sur les services de communication (CST).

Contenue dans la loi de finances rectificative de 2019, la taxe qui était de 6 % est passée à 9 %. Lors de la présentation du texte de loi au parlement, le ministre des Finances, Ken Ofori-Atta, avait expliqué que cette augmentation de la taxe intervenait à des fins de progrès technologiques et sécuritaires.

+++++

Ghana-cacao

Selon les différentes estimations faites sur le terrain, le Ghana s’attend à une récolte de 700.000 t du cacao pour la campagne principale 2019/20, qui court d’octobre à juin, soit 6% de plus que la dernière principale en 2018/19 et pas moins de 18% plus élevée que celle de 2017/18.

« Pour l’instant, tout est parfait. La pluie tombe depuis trois mois et continue, alors que l’année dernière, nous avions eu peu de pluies », explique Joseph Opoku, un planteur à Tepa, dans la région Ashanti.

+++++

Nigeria-routes

La Lagos State Public Works Corporation (LSPWC), la société de travaux publics de l’Etat au Nigeria, a annoncé avoir réhabilité 150 routes et axes de contournement.

Selon l’ingénieur Olufemi Daramola, directeur général de la LSPWC, toute la logistique technique a été mobilisée pour la réalisation de ces travaux qui ont couvert une superficie de 82 787,61 m².

La réfection a concerné des tronçons stratégiques tels que Iju road, Ifako-Ijaiye, Ogudu Road, Kosofe, Town Planning Way, Mushin, Ikorodu Road, Oshodi Isolo et Apongbon Roundabout.

+++++

Gabon-BM-emploi

Une réunion a eu lieu, jeudi à Libreville, entre la ministre de l’Emploi, de la Fonction publique, du Travail et la Formation professionnelle, Madeleine E. Berre et une délégation de la Banque mondiale, conduite par son représentant résident pour le Gabon et la Guinée équatoriale, Madame Alice Ouedraogo pour faire le point sur l’avancement du Projet de développement des compétences et de l’employabilité (PRODECE).

Le PRODECE est un projet initié par le Gouvernement et financé par la Banque mondiale, avec pour objectifs l’augmentation et l’amélioration de l’offre en matière de formation professionnelle, la formation des jeunes dans les métiers en ligne avec les besoins exprimés par le secteur privé et la favorisation de leur insertion dans la vie active.

Dans la même catégorie