STP-Press São Tomé e Príncipe lamenta e pede desculpas por vandalismo nas instalações da embaixada de Portugal STP São Tomé e Príncipe e Guiné-Equatorial assinam acordo de empréstimo de 1, 6 milhões de dólares MAP Le Mali salue hautement l’importance qu’accorde le Maroc à la formation des étudiants maliens AGP Marathon du Gabon-2019 : 17 milles places disponibles cette année APS MAMADOU TALLA VEUT PROMOUVOIR UNE « ÉCOLE DE LA RÉPUBLIQUE » ET DE LA « RÉUSSITE » APS L’UNAPAD, UNE NOUVELLE STRUCTURE DÉDIÉE AU SECTEUR AGROPASTORAL APS OBLIGATIONS ASSIMILABLES DU TRÉSOR : LE SÉNÉGAL RÉCOLTE 55 MILLIARDS GNA World Vision invests some US$1million in Kadjebi District for seven years GNA KATH oncology expansion project almost ready AIP Le ministre Amedé Kouakou ratisse pour le RHDP à Méagui

Burkina: Le Mogho Naaba soutient la politique de réconciliation prônée par le Premier ministre


  1 Mars      62        Photos (3529), Politique (6402), Société (13072),

   

Ouagadougou, 1er mars 2019 (AIB) – Sa Majesté le Mogho Naaba Baongho a affiché sa disponibilité vendredi à accompagner le nouveau Premier ministre Christophe Dabiré,  dans sa politique de réconciliation nationale, de paix et de développement.
«Nous allons soutenir le Premier ministre dans sa politique de réconciliation nationale, de paix et de développement dans notre cher patrie, le Burkina Faso» a affirmé Son Excellence le  Larlé Naba Tigré,  porte-parole de Sa Majesté le Mogho Naaba Baongho.
Il s’exprimait vendredi matin, au cours d’une visite de courtoisie du nouveau Premier ministre Christophe Dabiré chez l’Empereur.
Son Excellence le Larlé Naaba Tigré a assuré que le Souverain s’engage à soutenir les autorités qui ont été désignées pour conduire les affaires de l’Etat.
«Je suis venu  demander aux chefs coutumiers de se mobiliser pour m’accompagner afin que ma mission soit un succès », a déclaré un peu plus tôt Christophe Dabiré.
Le Premier ministre  dit être également venu solliciter des conseils et des bénédictions d’un des garants de la tradition moaga pour mettre en œuvre sa politique de développement du pays.
Selon lui, le Burkina Faso a besoin de paix, de solidarité et de réconciliation pour son progrès.
«Les hommes passent mais le pays demeure. Les chefs coutumiers sont là pour accompagner le pays vers la paix, la solidarité et l’union», a laissé entendre le Premier ministre.
Sa Majesté le Naaba Baongho est un Empereur Mossi (ethnie majoritaire) très consulté, qui de concert avec les autorités musulmane et chrétienne, ont contribué de nombreuses fois, à ramener la paix au Burkina Faso.
On rappelle que lors du coup d’Etat de septembre 2015, ils ont obtenu in extrémis, un accord entre les Forces loyalistes et les putschistes qui a vraisemblablement éviter un bain de sang.
Hier jeudi,  le Premier ministre a reçu les assurances des communautés musulmane et évangélique pour l’accompagner dans ses nouvelles fonctions.

Dans la même catégorie