AIP Des cours de vacances gratuits pour plusieurs centaines élèves à Aboisso AIP Les planteurs d’hévéa d’Oumé encouragés à produire malgré la chute du prix AIP Le guichet emploi jeunes du Hambol ouvert à Katiola AIP La DGI réalise une recette de plus 1000 milliards F FCA au premier semestre 2019 AIP Des campagnes de sensibilisations envisagées pour inculquer la culture de l’impôt aux populations ACP Inauguration d’une borne fontaine à Ngomba Kikusa, dans la commune de Ngaliema AIP Le match SOA-WAC pour le top départ du championnat de ligue 1 AIP La Côte d’Ivoire sera présente à Rabat avec 61 athlètes AIP La date limite du dépôt des dossiers de demande d’agrément d’achat de café-cacao prorogée (Communiqué) ACP Les réformes entreprises par le gouvernement au centre de la 5ème édition du forum Sultani Makutano

CONGO-LITTERATURE LES DECIDEURS INVITES A SOUTENIR ‘’PRESENCE AFRICAINE’’


  23 Mai      17        Arts & Cultures (664), Culture (358),

   

Brazzaville, 23 mai (ACI) – Le Pr Mukala Kadima-Nzuji a invité, le 22 mai à Brazzaville, les décideurs Africains à soutenir la maison d’édition  Présence Africaine, afin qu’elle continue à valoriser l’identité de l’homme noir, après 70 ans d’existence.

Répondant à la question posée par la conseillère à la culture, aux arts et au tourisme du Chef de l’Etat, Mme Lydie Pongault,  sur la manière de pérenniser l’existence des éditions Présence  Africaine, le Pr Mukala Kadima-Nzujki a dit que «les pouvoirs publics et les Etats doivent aider Présence Africaine pour qu’elle ne disparaisse pas».

Au cours de son intervention à la table ronde  organisée sur le thème «Présence Africaine aujourd’hui», aux côtés de son collègue Omer Massoumou, il a fait savoir que ladite maison reste fidèle à ses convictions.

Pour lui, le Congo est reconnaissant envers Présence Africaine pour avoir publié les œuvres de ses premiers écrivains, parmi lesquels ‘’cœur d’Arienne’’ de Jean  Malonga en 1953.  Parlant des souvenirs qu’il a de Présence Africaine, le Pr Mukala Kadima-Nzuji a signifié que cette maison est sa véritable université. «C’est grâce à  elle que j’ai appris que j’étais Africain. C’est au sein de cette maison que j’ai pensé pour  la première fois l’Afrique à travers l’Afrique.

Telle est la raison qui me lie à cette édition», a-t-il révélé.  De son côté, le Pr Omer Massoumou a souligné que Présence Africaine a participé à l’éclosion de la culture africaine.

Selon lui, après 70 ans d’existence, elle reste une référence majeure dans la promotion de l’Afrique noire.  Outre cette première table ronde, une deuxième a été organisée sur le thème «Présence Africaine, créativité littéraire, acteur culturel et économique du livre».

Aminée par quatre conférenciers, entre autres Mme Suzanne Diop (fille du fondateur ce cette édition, le Sénégalais Alioune Diop) et le rédacteur en chef de la revue Présence  Africaine, M. Romuald Fonkua, la deuxième table ronde a porté sur la conception des œuvres jusqu’à la direction de collection, l’édition, la communication, la librairie et la revue.

Peu avant la première table ronde, la codirectrice de Présence  Africaine, Mme Suzanne Diop, a fait un don d’un fonds documentaire de ladite édition à l’Université Marien Ngouabi (Umng) en présence du Premier ministre, M. Clément Mouamba, et de quelques membres du gouvernement.  La célébration des 70 ans de Présence Africaine se poursuit jusqu’au 24 mai prochain avec trois tables rondes et une croisière littéraire sur le fleuve Congo.

Dans la même catégorie