ACP Le ministre des Affaires sociales s’imprègne du fonctionnement du FNPSS en RDC ACP Une nouvelle attaque rebelle fait 12 morts à Djudju ACP Le regroupement politique AA/a Kutu soutient les actions diplomatiques du Chef de l’Etat ACP Le Président Félix Tshisekedi promet un meilleur partenariat aux hommes d’affaires wallons GNA Treat books as friends not enemies-Pupils told GNA NORSAAC trains stakeholders on revenue mobilisation GNA George Afriyie counts on support of clubs to succeed AIP Présentation officielle de la mutuelle autonome des enseignants ANGOP Marrocos apresenta-se com vila artística na Bienal ANG Falta de ação contra aquecimento global pode custar 20 bilhões de dólares por ano em ajuda humanitária

CONGO: RUPTURE DE L’ALLIANCE ENTRE LE MEC ET LE PEC


  16 Mai      28        Politique (6467),

   

Brazzaville, 16 mai (ACI) – Le Mouvement écologiste congolais (Mec) a  rompu, le 15 mai à Brazzaville, son alliance avec le Parti écologiste  congolais (Pec) en raison de la versatilité de son partenaire, a-t-on noté de la déclaration de la formation plaignante animée par M. Younous Madzéngué.

«Après 11 mois de collaboration politique infructueuse due à la versatilité du partenaire, le Mouvement des écologistes congolais (Mec) décide ce jour de rompre l’accord du 18 juin 2018», a-t-il déclaré.

Selon ce mouvement, la séparation étant consommée, le Mec se réserve le droit de poursuivre judiciairement le Pec, au cas où celui-ci, ayant recouvré désormais son identité originelle, s’obstinerait à utiliser la dénomination et les symboles du Mec.

Parlant des buts de sa formation politique, M. Younous Madzéngué a fait savoir que le Mec a pour principaux objectifs d’«‘’écologiser’’ la politique et de politiser l’écologie du Congo».

A son avis, cela implique son engagement pour le développement durable, en symbiose avec la nature qui est considérée comme l’utérus commun, pour la gestion rationnelle et la préservation des ressources naturelles pour l’intérêt des générations présentes et futures, ainsi que pour la sauvegarde de la planète face aux changements climatiques.

«Le Mec est reconnu par le Ministère de l’intérieur depuis le 23 février 1991. Il y est enregistré sous le numéro 0525», a-t-il conlu.

Liés par l’accord politique du 18 juin 2018, le Mec et le Pec s’étaient engagés à se conformer à la nouvelle législation qui ne reconnaît que 55 partis politiques, a-t-on appris.

Dans la même catégorie