ANP 678 agents électoraux en formation d’enrôlement de fichiers biométriques pour les régions de Tahoua et Agadez AGP Gabon/Projet de la Transgabonaise : «les financements sont déjà bouclés» (Porte-parole de la Présidence) ANGOP Tanzanie: Les Chefs d’État de la SADC signent des accords ANGOP Acidentes de viação causam 182 mortos em Angola ANGOP Jogos africanos: Judo angolano conquista bronze AGP Gabon : Des responsables religieux transmettent un mémorandum pour la réconciliation nationale au Premier ministre ANGOP Le ministre des Relations extérieures à Washington ANG José Mário Vaz promete anunciar seu futuro político nos próximos dias ANG Directores-gerais da TGB e INACEP suspensos das suas funções ANG PRS discorda com correção do caderno eleitoral

CONGO: RUPTURE DE L’ALLIANCE ENTRE LE MEC ET LE PEC


  16 Mai      25        Politique (6047),

   

Brazzaville, 16 mai (ACI) – Le Mouvement écologiste congolais (Mec) a  rompu, le 15 mai à Brazzaville, son alliance avec le Parti écologiste  congolais (Pec) en raison de la versatilité de son partenaire, a-t-on noté de la déclaration de la formation plaignante animée par M. Younous Madzéngué.

«Après 11 mois de collaboration politique infructueuse due à la versatilité du partenaire, le Mouvement des écologistes congolais (Mec) décide ce jour de rompre l’accord du 18 juin 2018», a-t-il déclaré.

Selon ce mouvement, la séparation étant consommée, le Mec se réserve le droit de poursuivre judiciairement le Pec, au cas où celui-ci, ayant recouvré désormais son identité originelle, s’obstinerait à utiliser la dénomination et les symboles du Mec.

Parlant des buts de sa formation politique, M. Younous Madzéngué a fait savoir que le Mec a pour principaux objectifs d’«‘’écologiser’’ la politique et de politiser l’écologie du Congo».

A son avis, cela implique son engagement pour le développement durable, en symbiose avec la nature qui est considérée comme l’utérus commun, pour la gestion rationnelle et la préservation des ressources naturelles pour l’intérêt des générations présentes et futures, ainsi que pour la sauvegarde de la planète face aux changements climatiques.

«Le Mec est reconnu par le Ministère de l’intérieur depuis le 23 février 1991. Il y est enregistré sous le numéro 0525», a-t-il conlu.

Liés par l’accord politique du 18 juin 2018, le Mec et le Pec s’étaient engagés à se conformer à la nouvelle législation qui ne reconnaît que 55 partis politiques, a-t-on appris.

Dans la même catégorie