Inforpress São Vicente: Supremo manda soltar mais quatro suspeitos do caso prisão de receptadores de objectos alegadamente roubados Inforpress Fogo: Obras de reabilitação e expansão da cadeia regional consignada na quinta-feira à empresa contratada para a sua execução ANGOP UA quer maior envolvimento na promoção da paz Inforpress Pragas/Gafanhotos: Ministro assegura que Governo vai reforçar a campanha no terreno Inforpress Directora Nacional da Educação destaca importância do “Selo de Qualidade em Educação” na melhoria da qualidade do ensino ANGOP UNESCO aponta Bienal de Luanda como reflexo da paz ANGOP Angolana vence prémio da ONU sobre terra ANGOP Trump encoraja ambiente de negócio atraente ANP Le pipeline international export du Niger-Bénin ANP Lancement mardi à Koulélé (Diffa) des travaux de construction du Pipeline Niger-Benin pour quelques 4 milliards de dollars US

Côte d’Ivoire/ Des agents de l’état civil sensibilisés sur les nouvelles méthodes d’enregistrements de naissances et de décès à Bouna Bouna


  25 Août      12        Société (13128),

   

Bouna, 25 août (AIP)- Les officiers d’état civil et responsables de santé du Bounkani, ont été sensibilisés sur de nouvelles méthodes d’enregistrements de naissances et de décès, vendredi, au foyer des jeunes de Bouna.

Ces nouvelles méthodes sont un projet du ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, lancées au cours des deux dernières années, avec pour objectif d’améliorer le niveau et la qualité de l’enregistrement des naissances et des décès à l’état-civil.

Plus spécifiquement de faciliter la déclaration, dans les délais, des naissances et des décès enregistrés dans les structures sanitaires, et faciliter la conservation des données relatives aux naissances par les mères.

Selon un expert à la direction générale de la Santé, Dr Toa Bi Irié Laurent, il s’agit d’un processus dans lequel lorsqu’une femme accouche dans un centre de santé ou lorsqu’un parent y décède, l’agent de santé qui l’a reçu, doit remplir un carnet à trois volets auto-carbonés pour permettre la délivrance des certificats dans les plus brefs délais.

Ce projet, financé et soutenu techniquement par l’UNICEF, est programmé dans les régions du Gontougo, Bounkani, Agnéby-Tiassa, La Mé, Sud-Comoé, Indénié-Djuablin, Tonkpi, Guemon et Cavally pour la période 2019-2020.

Dans la même catégorie