AIP Des cours de vacances gratuits pour plusieurs centaines élèves à Aboisso AIP Les planteurs d’hévéa d’Oumé encouragés à produire malgré la chute du prix AIP Le guichet emploi jeunes du Hambol ouvert à Katiola AIP La DGI réalise une recette de plus 1000 milliards F FCA au premier semestre 2019 AIP Des campagnes de sensibilisations envisagées pour inculquer la culture de l’impôt aux populations ACP Inauguration d’une borne fontaine à Ngomba Kikusa, dans la commune de Ngaliema AIP Le match SOA-WAC pour le top départ du championnat de ligue 1 AIP La Côte d’Ivoire sera présente à Rabat avec 61 athlètes AIP La date limite du dépôt des dossiers de demande d’agrément d’achat de café-cacao prorogée (Communiqué) ACP Les réformes entreprises par le gouvernement au centre de la 5ème édition du forum Sultani Makutano

Côte d’Ivoire: Le CSRS célèbre la 5ème Journée « One health » par la présentation de résultats de recherches d’étudiants


  9 Novembre      31        Santé (1760),

   

Abidjan, 09 nov (AIP) – Le Centre suisse de recherches scientifiques (CSRS) a organisé, jeudi, dans ses locaux d’Adiopodoumé (route de Dabou), la 5ème édition de la Journée « One health » (une seule santé) par la présentation des résultats de travaux de recherches scientifiques menés par des étudiants selon cette nouvelle approche des questions de crises sanitaires.

Dr Gboko Thérèse a partagé l’expérience de son passage d’une approche de médecine humaine en sociologie à la perspective « une seule santé ». Babo Stéphane a présenté la Brucellose, une pathologie négligée, peu diagnostiquée et méconnue.

Les travaux de N’Guessan Delima Rose ont porté sur la situation actuelle et les perspectives de l’élimination de la rage d’ici à 2030. Quant à Dindé Arlette, elle présenté une contribution de l’approche « une seule santé » pour la sécurité alimentaire en ce qui concerne la consommation de la viande de brousse.

Initiée pour lutter contre les épidémies qui endeuillent les populations, cette approche « une seule santé » vise à interconnecter les secteurs de la santé humaine, animale et environnementale, dans le but de conduire des recherches sur les zoonoses (maladies qui se transmettent des animaux aux hommes et vice versa).

Après une première phase de renforcement des capacités des chercheurs et institutions de recherche entre 2009 et 2015, la seconde phase de ce projet porté par « Afrique one Aspire » concerne des études menées par une soixantaine de doctorants et chercheurs selon cette approche intégrée de la santé qui met l’accent sur les interactions entre les animaux, les humains et leurs divers environnements.

Il encourage les collaborations, les synergies et l’enrichissement croisé de tous les secteurs et acteurs dont les activités peuvent avoir un impact sur la santé. Son but est d’améliorer la santé et le bien-être grâce à la prévention des risques et l’atténuation des effets des crises qui proviennent de l’interface entre les humains, les animaux et leurs écosystèmes.

Le concept One Health entre dans le cadre de la Sécurité sanitaire mondiale dont l’objectif est de rendre le monde plus sûr et plus sécurisé, en renforçant les capacités de la communauté internationale à prévoir, détecter et répondre aux épidémies de maladies infectieuses.

Dans la même catégorie