APS L’accompagnement des jeunes au menu de la 43ème assemblée du clergé APS Fatick : de la drogue et d’autres produits illicites parfois saisis sur des véhicules administratifs et agents de l’etat (cheffe) APS le G7 réaffirme son engagement et sa disponibilité en faveur d’un dialogue social de qualité APS Négociations avec les enseignants : Mamadou Talla s’engage à respecter « ses’’ engagements AGP Boké : le Consortium SMB-Winning indemnise 102 personnes à plus de 8 milliards GNF AGP Conakry/Vers les élections législatives 2019 : les acteurs du comité inter-parties (CIP) en conclave GNA Safe Delivery App introduced to reduce maternal mortality GNA Invest in Africa, CIPS to enhance Procurement Skills of 50 SMEs GNA Farmers in Lawra Municipal welcome improved seed varieties MAP Décès de l’ancien Président tunisien Zine El Abidine Ben Ali

Côte d’Ivoire: Le DRENET de Ferké appelle à lutter contre l’échec scolaire pour endiguer la délinquance juvénile


  12 Février      17        Education (1819),

   

Ouangolodougou, 11 fév (AIP) – Le directeur régional de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle de Ferkessédougou, Mme Péné N’goran Antoinette a appelé à lutter contre l’échec scolaire qu’elle considère comme l’une des causes de la délinquance juvénile.

S’exprimant à l’occasion du forum sur la délinquance juvénile organisé par la communauté des élèves et étudiants musulmans de Côte d’Ivoire (CEEMUCI), samedi, Mme N’goran Antoinette, a pointé du doigt l’incompétence des enfants à l’école conduisant à la délinquance juvénile.

« Quand l’enfant a raté sa base, il est difficile de le redresser. Je pense que c’est une des causes de la délinquance parce que même si la délinquance entraîne l’échec scolaire, il faut reconnaître que l’échec scolaire au départ entraîne la délinquance », a-t-elle justifié.

« Quand on commence les crises dans les écoles, ceux qui crient le plus, ce sont ceux qui ont les problèmes de notes. Ils sont toujours prêts à tout gâter, à sortir dans les rues parce qu’ils sont en rupture de ban psychologiquement avec l’école » a ajouté Mme Péné.

Pour aider à lutter contre ce fléau, a suggéré le DRENET, il faut la responsabilité de tous pour lutter contre l’échec scolaire surtout au niveau de la lecture et de l’écriture.

Dans la même catégorie