ANP Le ministre d’Etat ministre de l’agriculture et de l’élevage M.Albadé Abouba a annoncé le projet de création d’un Centre de Multiplication des Camelins dans la région d’Agadez ANP Quelques 900 millions de chinois ont accès à l’internet mobile (chercheur) ANP Les lycéens de la région de Tahoua retrouvent le chemin de l’école NAN AIDS: Int’l NGO calls for domestication of anti-stigma law by states NAN S. Africa, Nigeria working `progressively’ toward strategic fight against xenophobia, says Envoy APS REGAIN DE L’ACTIVITÉ DE PRODUCTION INDUSTRIELLE EN JUILLET (ANSD) GNA 31st edition of 2nd cycle Inter-regional sports festival kick starts GNA Teenage Pregnancy drops in Adaklu District GNA Youth urged to take education, skills training serious GNA Religious bodies must preach against corruption – Most Rev. Boafo

Côte d’Ivoire/ Une mission de sensibilisation sur les fistules obstétricales dans la région du Bounkani


  23 Mai      25        Santé (1884),

   

Bondoukou, 23 mai (AIP) – Une mission de sensibilisation des communautés sur les fistules obstétricales s’est déroulée de jeudi à mardi dans les départements de Nassian et de Bouna (Nord-Est, région du Bounkani).

Cette mission, initiée par le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, en collaboration avec l’Association ivoirienne pour le bien-être familial (AIBEF), est financée par le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA). Elle a sillonné les villages de Youndouo, Sialeydouo, Sepidouo, Parhadi, Sominasé et Tbanvago.

L’objectif est de sensibiliser les leaders traditionnels et religieux, les accoucheuses traditionnelles, les femmes et les jeunes sur les pratiques traditionnelles néfastes et leurs conséquences, sur les fistules ainsi que sur les avantages de l’accouchement à la maternité.

Le chef de la délégation, Dr Bilé Kouamé, chargé de programmes à UNFPA, a expliqué les causes de la fistule dues aux mariages précoces, à l’excision et à la non consultation prénatale des filles enceintes qui préfèrent accoucher à domicile, avec l’aide d’une matrone.

Il a invité les porteuses de la fistule obstétricale à se présenter dans les centres de santé afin de se faire soigner gratuitement, en bénéficiant d’une prise en charge grâce à l’Agence de coopération internationale de la Corée du Sud (KOICA).

Lors de cette mission de sensibilisation, une dizaine de femmes se sont fait recenser. Depuis le lancement de la campagne en 2007, environ 65 porteuses de la maladie ont déjà été soignées et guéries dans la région du Bounkani.

Dans la même catégorie