AIP Praia: Le maire est confiant que la municipalité sera en mesure de respecter 99% de ses engagements de 2016 INFORPRESS Handball: Cabo Verde affronte les hôtes de la Tunisie en phase de groupes de la CAN’2020 INFORPRESS La JpD se réunit le mois prochain des différents acteurs de la société civile au «Forum de la liberté» ANGOP La raffinerie Soyo présentée aux investisseurs à Dubaï ANGOP Roches ornementales débattues lors d’une conférence internationale AIP Le Président Ouattara quitte Tokyo pour Sotchi en Russie AIP Un journaliste ivoirien décroche le Prix du meilleur reportage sur la corruption en Afrique de l’ouest AIP Le gouvernement lance jeudi le projet soja à Touba AIP Un lauréat du prix Nobel explique comment le cancer apparaît dans les cellules ordinaires AIP Traité d’amitié et de coopération : Le fonds ivoiro-burkinabè de la promotion de la femme opérationnel en janvier 2020

DES PROFESSIONNELS DES MEDIAS ECLAIRESSUR LE GIM-UEMOA


  7 Février      73        Médias (910),

   

Lomé, 7 fév. (ATOP) -Des journalistes des médias publics et privés ont été conviés à une rencontre d’échange sur le fonctionnement du Groupement Interbancaire Monétique de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africain (GIM-UEMOA) le mercredi 6 février à Lomé.
Cette rencontre placée sous le thème « GIM-UEMOA, un outil d’intégration et d’inclusion financière au service des administrations publiques et privées et des populations » a permis d’éclairer les journalistes sur les prorogatives de cette institution pour qu’en retour ils informent la population.
Le GIM-UEMOA, organisme régional de gouvernance de la monétique dans les Etats de l’Union est né de la volonté des chefs d’Etats et du conseil des ministres de moderniser les moyens de paiement dans la zone en vue d’améliorer l’accès des populations aux services financiers et d’accroitre le taux de bancarisation. Ainsi, en 2003 la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et la communauté bancaire ont mis en place cet organisme qui assure l’interopérabilité de plus d’une centaine de banques. Mais son fonctionnement n’est pas bien compris des utilisateurs d’où l’intérêt de cette rencontre avec la presse.
L’essentiel du message a porté sur trois points à savoir que GIM-UEMOA n’est pas une banque et de ce fait n’émet pas des cartes bancaires comme pensent les clients ; toute personne disposant d’une carte peut faire librement des opérations dans les banques des huit pays de l’UEMOA et l’invite à déposer le cash dans les banques. Le rôle d’interconnexion dédié à l’institution et la sécurisation des opérations dans les guichets a été expliqué aux participants. Il a été également évoqué la question des solutions innovantes permettant aux membres d’offrir des services adaptés aux besoins de leur clientèle et le partenariat avec d’autres réseaux monétiques internationaux comme MasterCard, Visa et Union Pay International pour assurer de bonnes transactions.
La séance a été animée par le directeur général de GIM-UEMOA, Blaise Ahouantchédé et ses collaborateurs en présence des représentants de la BECEAO et des institutions bancaires et financières membres du Groupement. M. Ahouantchédé a affirmé que GIM un est projet fédérateur et un outil d’intégration sous-régional regroupant 130 banques de l’espace UEMOA. Pour lui, il n’est plus nécessaire de transporter de l’argent liquide sur soi alors que l’organisme offre des services sécurisés de qualité, fiables dans la plus grande transparence.
Le directeur général a précisé que des comités techniques nationaux et des conseillers travaillent en amont au développement de GIM à travers une gestion et une vision claire, celle d’être un opérateur global pour l’interconnexion des banques de l’Union. Il a témoigné sa gratitude au chef de l’Etat, Faure Gnassingbé pour sa politique d’intégration qui a permis de signer un accord de siège avec le gouvernement. M. Ahouantchédé a, par ailleurs, exhorté les Etats membres de l’UEMOA à améliorer la qualité des services de Télécommunication et de l’énergie pour faciliter les transactions. Il a demandé également aux banques de prendre des dispositions pour satisfaire les clients les jours fériés et le week-end.

Dans la même catégorie