INFORPRESS Santo Antão: Projecto de recuperação e valorização do café pode ser retomado para alívio dos produtores INFORPRESS Moradores de Santana satisfeitos com a inauguração da sua primeira placa desportiva INFORPRESS Pragas: Gafanhotos invadem casas de pessoas e campo de cultivo em Milho Branco MAP Solar Decathlon Africa : L’Université Hassan II de Casablanca participe avec une maison écologique marocaine « E-Co Dar » AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Football maracana : Moossou de Koffikro remporte le trophée Fédé Diakité AIP Côte d’Ivoire/ Un élève maître retrouvé mort dans un puits à Aboisso AIP Côte d’Ivoire-AIP/ « FC Bricole » vainqueur du tournoi de la cohésion à Bouaflé AIP Côte d’Ivoire-AIP/Visite d’Etat dans le N’zi : Le président Ouattara vient rassurer sur la paix et la stabilité du pays, (ministre) MAP La Conférence de la CEDEAO décide de contribuer financièrement aux efforts communautaires de lutte contre le terrorisme MAP BMCE Bank of Africa lance un nouveau portail « Global Banking » destiné aux entreprises

DIOURBEL : VULGARISATION D’UN RÉFÉRENTIEL DE GESTION DE LA VULNÉRABILITÉ EN MILIEU SCOLAIRE


  17 Juillet      6        Société (13041),

   

Dakar, 16 juil (APS) – Un référentiel dédié à la détection et à la
gestion de situations de risques pouvant affecter les élèves en milieu
scolaire a été présenté mardi à des acteurs de la protection de
l’enfance de la région de Diourbel dans le cadre de la vulgarisation
de cet outil devant être mis à la disposition du personnel de
l’éducation, a constaté l’APS.

« Nous sommes à Diourbel dans le cadre d’une mission de vulgarisation
d’un outil particulièrement important que nous avons élaboré pour
prendre en charge des cas de vulnérabilité auxquels les enfants sont
soumis », a ainsi déclaré Ibrahima Senghor, conseiller technique au
ministère de l’Education nationale.

Il participait à un atelier de partage de ce document sur la
vulnérabilité des enfants en milieu scolaire.

Les enfants (garçons et filles) sont souvent victimes de violences
dans l’espace scolaire ou en dehors. Il fallait prendre des
initiatives, des mesures et donner une réponse, a laissé entendre
Senghor.

Selon lui, le projet pour le renforcement de l’appui à la protection
(RAP) a été conçu autour d’un consortium avec plusieurs partenaires
qui ont conjugué leurs efforts.

« Plan, Unicef, le ministère Education nationale appuyé par la
coopération canadienne ont conjugué leurs efforts pour dérouler
pendant 4 ans un programme tournant exclusivement autour de la
protection », a-t-il dit.

Le document présenté montre les stratégies, les plus appropriées pour
prendre en charge les cas de violences – de tous genres – faites aux
enfants dans le milieu scolaire et les daaras, a-t-on fait savoir.

« Ce projet a élaboré un référentiel qui est guidé pour montrer comment
et quand on se trouve devant un cas d’agression, de violence
concernant un élève, comment il faut faire. Le référentiel indique les
voies et moyens » à suivre, a expliqué le conseiller technique.

« Ce document donne le plan procédurier en cas de violences », a soutenu
Ibrahima Senghor, également coordonnateur national de la Cellule
d’appui à la planification, la mise en œuvre et de suivi de la
politique en matière de protection rattaché au RAP des enfants dans
l’espace scolaire.

« Nous avons dit qu’il fallait faire le tour des académies du Sénégal
pour partager sur ce référentiel, expliquer comment au plan
procédurier si vous êtes en face d’un élève qui a suivi ou était
victime d’une agression vous pouvez l’aider, l’accompagner, le
référer, suivre son cas », a-t-il fait remarquer.

FD/AKS/ASB

Dans la même catégorie