APS CAN 2019 : PASSIONNÉES DE SPORT D’ABORD, FEMMES REPORTERS ENSUITE AIP Côte d’Ivoire/ 18 dossiers inscrits au rôle des audiences criminelles au tribunal de Daloa APS CAN 2019 : PASSIONNÉES DE SPORT D’ABORD, FEMMES REPORTERS ENSUITE AIP Côte d’Ivoire/ 18 dossiers inscrits au rôle des audiences criminelles au tribunal de Daloa INFORPRESS Santo Antão accueille une conférence sur le développement régional et local pour discuter des investissements à l’horizon 2021 AIP Côte d’Ivoire/ En fin de mission les ambassadeurs des Pays-Bas et de Belgique font leurs adieux au président Ouattara INFORPRESS Journée mondiale de la liberté de pensée: Jacinto Estrela considère que Cabo Verde est en phase d’évolution INFORPRESS World Day of Freedom of Thought: Jacinto Estrela considers that Cabo Verde is in a phase of evolution INFORPRESS Theater: Fladu Fla theater group takes “Man, Eternal Prisoner” to the International Festival of Cazenga in Angola INFORPRESS Football/ Inter-Islands: Santiago is the second finalist of the Independence Cup after the penalties

Ouverture d’un symposium international sur « les médias et la renaissance africaine »


  24 Avril      9        African Leadership (301), Media (2449),

   

Kinshasa, 24 avril 2015 (ACP) – Des responsables des médias d’une dizaine de pays d’Afrique centrale et de l’Ouest sont réunis depuis vendredi à Kinshasa pour un symposium au cours duquel ils vont débattre du rôle des médias dans la renaissance du continent.

Pendant deux jours, les participants à ce symposium international vont réfléchir sur le concept de « renaissance africaine » qui se conçoit comme « la nécessité, pour les Africains, de se réapproprier leur conscience historique de fondateurs des premières civilisations humaines pour reconstruire cette grandeur africaine, aujourd’hui où le continent est soumis à divers modes d’asservissement planifiés par l’Occident qui, à l’aide d’institutions de gouvernance mondiale, traite l’Afrique comme un continent de déperdition et un simple réservoir de matières premières ».

Les organisateurs de ce symposium, regroupés au sein du FREMAC (Forum des responsables des médias d’Afrique centrale), estiment que face au regroupement mondial des pays en Etats-continents, comme l’Union européenne à la suite des Etats-Unis d’Amérique, l’Afrique, morcelée en 54 petits Etats, devrait aussi transformer ses petits Etats en une « masse géostratégique puissante », nommée « Etats-Unis d’Afrique », en vue de cesser d’être le « jouet des grandes puissances ».

Le symposium a associé à la réflexion des politiques et des scientifiques comme les professeurs Kä-Mana et Théophile Obenga, qui pensent à ce projet, ainsi que des responsables des médias africains dont le rôle sera de sensibiliser les peuples en vue de créer un « fraternalisme » devant faciliter la réalisation d’un tel projet, « seule chance de survie », selon le FREMAC, pour les Africains. Le ministre congolais de la Communication et des Médias, Lambert Mende Omalanga, qui a ouvert les travaux de ce symposium, a appelé les médias africains à jouer pleinement leur rôle dans cette entreprise, en vue de changer l’image et le regard portés sur le continent.

« Ils doivent jouer leur partition dans cette renaissance africaine en contribuant largement à entretenir l’espoir, à maintenir l’opinion en éveil, en titillant à bon escient les décideurs de tous ordres à changer l’image et le regard sur l’Afrique », a déclaré le ministre.

Il a exhorté les participants à plus d’audace pour démentir ceux qui doutent et désespèrent parfois de l’avenir de l’Afrique. Des délégués venus du Sénégal, du Gabon, du Tchad, du Cameroun, du Mali, du Niger, de Côte d’Ivoire et du Burundi ainsi que ceux du pays hôte, la RDC, prennent part à ces assises.

Mat/May.

Dans la même catégorie