AIP Le CHR rassure sur sa volonté à devenir un centre de santé d’excellence AIP Le CHR rassure sur sa volonté à devenir un centre de santé d’excellence INFORPRESS Porto Novo: Borboleta “tuta absoluta” dizima culturas de tomate e repolho com prejuízos de milhares de contos AIP Côte d’Ivoire/ La seconde phase d’un projet de prévention contre les grossesses non désirées lancée à Méagui INFORPRESS Fogo: Master plan de turismo das ilhas do Fogo e da Brava identifica duas dezenas de projectos prioritários AIP Consultation populaire sur les causes des crises sociales à Divo APS POUR UNE ÉVALUATION DES PROGRAMMES DE GRATUITÉ DE LA CMU AIP Lancement à San Pedro des travaux d’aménagement d’espaces publics APS MANSOUR FAYE PRÔNE LA RÉORGANISATION DE LA CMU INFORPRESS São Vicente: Projecto “Iniciativa de pesca costeira- África Ocidental” coloca tónica sobre papel das mulheres neste sector

LA PREMIERE VERSION DU PROFIL URBAIN DE LA VILLE DE LOME VALIDEE


  9 Septembre      34        African Leadership (301), Society (35897),

   

Lomé, le 9 sept. (ATOP) – La première version du profil urbain en matière de bidonville de la ville de Lomé a été validée le mercredi 9 septembre à Lomé. C’était au cours d’un atelier organisé par le ministère de l’Urbanisme, de l’Habitat et du Cadre de vie avec l’appui financier de l’ONU-HABITAT et de l’Union Européenne (UE).

L’élaboration du profil urbain se situe dans le cadre du Programme Participatif d’Amélioration des Bidonvilles (PPAB) initié et financé par l’ONU-HABITAT avec le concours de l’UE et du gouvernement togolais à hauteur de 35.000.000 FCFA. Le PPAB, lancé en 2008 avec l’adhésion du Togo en 2012, vise à réduire de moitié le nombre de personnes vivant dans les bidonvilles d’ici 2020. Sa mise en œuvre va contribuer à l’amélioration de la situation de bidonville et favoriser un mieux-être des populations y vivant.

Au Togo, l’ONG Recherche-Action pour le Développement Intégré (RADI) est chargée de son exécution. Trois villes pilotes ont été retenues à savoir, Cinkassé, Sokodé et Lomé, selon les critères suivants :  la capitale du pays, une ville de 100.000 habitants et une troisième de petite taille mais à forte croissance urbaine.

L’objectif du présent atelier est de présenter aux participants la première version du profil en matière de bidonville de la ville de Lomé, un document de 66 pages, de receuillir leur amendements et contributions pour l’améliorer avant la validation. Les différents apports seront pris en compte dans la deuxième version qui sera le document final.

Le document est décliné en 12 thématiques, entre autres, « démographie urbaine » « planification et conception urbaine », « logement », « changement climatique et réduction des risques », «  crime et sécurité » et «  bidonville et conditions de vie dans les bidonvilles ».

Le point focal national du PPAB, Tchanilé Issa s’est réjoui de la mobilisation de tous les acteurs concernés. Pour lui, la situation de bidonville ne favorise pas le développement d’une nation. Le Togo, a-t-il dit, en souscrivant au PPAB s’engage à assurer un mieux-être à sa population.

Le maire du 1er arrondissement de la commune de Lomé, Adjahouinou Comlan Valentin a pour sa part qualifié ce programme de novateur, car il offrira un environnement sain aux populations et favorisera leur épanouissement.

Le directeur exécutif de l’ONG RADI, Konu Siméon a reitéré la détermination de son équipe à œuvrer pour l’atteinte des résultats escomptés.  ATOP/JV/GSY

Dans la même catégorie