AIP COVID 19: Des kits hygiéniques remis à des collectivités AIP COVID 19: Au total 421 personnes interpellées pour non respect du couvre-feu AIP COVID-19: Six individus condamnés à six mois de prison pour violation du couvre-feu à Abengourou GNA Ghana is not on its knees for food – Agriculture Minister GNA Ellembelle DCE Intensifies Public Education on COVID-19 AGP Guinée-Politique : Le referendum constitutionnel est une affaire intérieure de la Guinée (Gouvernement Chinois) GNA Use ECG power app to buy power and pay bills – ECG tells public ANGOP Covid-19: Angola recupera primeiro doente infectado APS LA VILLE DE TOUBA A ÉTÉ L’OBJET DE PLUSIEURS ‘’FAKE NEWS’’ À CAUSE DU CORONAVIRUS, SELON AMDY FAYE APS DES VOITURES IMMOBILISÉES ET UN CIRCUIT CLANDESTIN DE TRANSPORT DÉMANTELÉ À FATICK

Le projet de sauvegarde et de valorisation de la Baie de Cocody à Abidjan constitue un modèle de développement intègre et durable (Ministre ivoirien)


  8 Juin      46        Photos (3327), Sustainable Development (1908),

   

Salé, 08/06/2018 (MAP)- Le projet de sauvegarde et de valorisation de la Baie de Cocody à Abidjan constitue un modèle de développement intègre et durable, a indiqué, vendredi à Salé, le ministre, secrétaire général de la présidence de la Côte d’Ivoire, Patrick Achi, en visite officielle au Maroc, les 7 et 8 juin, à la tête d’une délégation ivoirienne de haut niveau.

S’exprimant lors d’un point de presse sur l’état d’avancement du projet de sauvegarde et de valorisation de la baie de Cocody, M. Achi a souligné que ce projet phare, qui a pour objectif l’aménagement urbain et paysager de la rive de la Baie de Cocody, porté par Marchica Med, Société d’Etat marocaine opérant dans le développement territorial spécialisé et les projets touristiques et urbains durables, intervient pour raffermir les relations de coopération et de partenariat unissant les deux pays, déjà inscrites dans la durabilité.

Compte tenu de sa pertinence, sa singularité et sa portée, le projet de sauvegarde et de valorisation de la Baie de Cocody se veut le fruit de la volonté commune de SM le Roi Mohammed VI et du président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, illustrant l’engagement des deux chefs d’Etats à asseoir les bases d’un partenariat édifiant et d’une coopération Sud-Sud agissante au service d’une Afrique prospère et développée, a-t-il noté, faisant savoir que ce projet constitue le fleuron de cette nouvelle stratégie commune de coopération maroco-ivoirienne axée sur le développement humain durable.

M. Achi a, également, indiqué, que cette visite se veut une occasion pour s’enquérir et s’informer sur le projet d’aménagement de la vallée de Bouregreg et permettre ainsi à l’équipe responsable du projet de la baie de Cocody de s’inspirer de ce modèle réussi.

Symbole du partenariat dynamique entre le Maroc et la Côte d’Ivoire, le projet de sauvegarde et de valorisation de la Baie de Cocody est le fruit d’une longue et bénéfique réflexion entre les deux parties, a-t-il ajouté, notant qu’il traduit la vision commune des deux pays d’une Afrique émancipée, confiante en ses capacités intrinsèques et mettant en valeur de manière adéquate ses potentialités au service des citoyens africains.

Pour sa part, le président du directoire de Marchica Med, Saïd Zarrou a indiqué que le projet de valorisation de la baie de Cocody constitue un modèle de coopération Sud-Sud exemplaire, qui a eu un franc succès, à la faveur des liens solides d’amitié et de fraternité unissant les deux pays, soulignant que le Maroc est disposé à mettre son expérience et son expertise au profit de la Côte d’Ivoire en matière de développement des projets touristiques et urbains durables.

Par ailleurs, il a rappelé que le projet de sauvegarde et de valorisation de la Baie de Cocody a été lancé lors de la visite officielle de SM le Roi Mohammed VI en Côte d’Ivoire en janvier 2015, qui a été couronnée par la signature d’un mémorandum d’entente, en vertu duquel la société d’Etat Marchica Med apporte son expertise pour la valorisation et l’aménagement paysager et urbanistique de la Baie de Cocody.

Lors de cette rencontre, les membres de la délégation ivoirienne ont passé en revue avec les cadres de la Société d’Etat marocaine « Marchica Med », le bilan concernant la mise en œuvre du projet Cocody, qui a fait l’objet d’un deuxième mémorandum d’entente signé en mars 2017 entre le Maroc et la Côte d’Ivoire.

Ce projet maroco-ivoirien se propose de garantir, à terme, un environnement socio-économique sain aux populations d’Abidjan, tout en favorisant le développement harmonieux des activités économiques, commerciales, culturelles, sportives et ludiques dans la cité des lagunes.

Articulé dans sa phase infrastructure autour de quatre pôles de travaux, le projet porte sur la réhabilitation écologique de la baie, la réalisation d’une marina, d’un parc urbain, de barrages, d’un canal, d’ouvrages hydrauliques et maritimes, ainsi que la construction d’infrastructures routières, d’ouvrages de franchissement et d’un viaduc.

A noter que les composantes du projet, réparties en deux tranches, ont été réalisées à 100% pour la première phase de la tranche 1, alors que les travaux de la deuxième phase de la tranche 1 ont atteint un stade satisfaisant à la mi-mai 2018. La passation des marchés pour la tranche 2, relative à la construction des infrastructures et à la valorisation, est en cours d’achèvement. Le projet devrait être entièrement bouclé en octobre 2020.

Lors de son séjour au Maroc, la délégation ivoirienne a également pu bénéficier d’une série de visites de moult projets marocains porteurs dans les domaines touristique, culturel et de loisirs, dont le projet du Grand Théâtre de Rabat, de la Marina de Bouregreg et du Centre de Maintenance du Tramway.

En visite officielle de deux jours, la délégation ivoirienne comprend également la ministre de la salubrité, de l’environnement et du développement durable, porte-parole adjointe du gouvernement ivoirien, Anne Désirée Ouloto, ainsi que le directeur général de l’Agence de gestion des routes (AGEROUTE), Pierre Dimba.

Dans la même catégorie