NAN D’Tigers move 10 places up in FIBA world rankings NAN World Athletics Championships: 25 athletes to represent Nigeria NAN FIFA Ranking: Nigeria drop by one spot, now 34th ANGOP L’UGD enregistre une baisse dans l’émission des titres à 25,92 pour cent ANGOP L’Angola et les Etats-Unis vivent un bon moment dans les relations ANGOP Le PR aborde des questions d’intérêt bilatéral avec ses homologues AIB Radio Burkina : 22,2% d’auditeurs insatisfaits de la couverture du Tour du Faso (mémoire) ANGOP DRC refugees repatriation postponed sine die AIB Burkina : 96 écoles occupées, 9514 élèves parmi les déplacés dans 3 régions (Ministre) ANGOP CASA-CE hails Government economic measures

Les jeunes invités à oser se lancer dans l’entreprenariat


  8 Juin      32        Businesses (178), Economy (5866), Society (11288),

   

Dakar, 7 juin (APS) – La directrice Afrique de l’Ouest de la Fondation Friedrich-Naumann, Inge Herbert, a invité, jeudi à Dakar, les jeunes « à ne pas trop craindre » l’échec et à se lancer dans l’entreprenariat qui, selon elle, requiert « beaucoup de courage ».

« Il faut oser se lancer dans l’entreprenariat. Il faut oser se lancer sur le terrain. Quand on a peur de l’échec, on ne pourra jamais avancer dans son projet d’entreprenariat », a-t-elle notamment indiqué.

Mme Herbert s’exprimait en marge de la 6ème édition du « Fuck Up Nights », une initiative de sa Fondation, en collaboration « Makesense » (qui signifie donner du sens, fondé en 2011 en France) et l’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (ADEPME).

Les « Fuck Up Nights » sont des soirées autour de l’échec et du rebond entrepreneurial qui permettent à des entrepreneurs de raconter leurs expériences d’échec et de partager publiquement les leçons apprises.

La formule consiste à ouvrir un espace de rencontres et de partage pour tous les curieux de l’entreprenariat à travers un temps de questions-réponses. Cette 6ème édition a regroupé quatre entrepreneurs basés à Dakar qui ont partagé leurs histoires avec les participants.

Selon la directrice Afrique de l’Ouest de la Fondation Friedrich-Naumann, « ce qui est important, c’est de savoir tirer des leçons de l’échec subi » et de partir dans le bon sens.

« Nous travaillons tous à promouvoir l’entreprenariat des jeunes. Nous avons jugé nécessaire de voir comment on va mutualiser nos forces pour accompagner les jeunes entrepreneurs », a pour sa part indiqué Pape Bâ, directeur de « Makesense ».

« Il y a beaucoup d’échecs dans l’entreprenariat, c’est pourquoi, nous avons invité des entrepreneurs à venir partager avec les jeunes leurs échecs et pouvoir les orienter », a-t-il ajouté.

SG/ ASB/ASG

Dans la même catégorie