AIP Le forum La Finance S’Engage bénéficie de l’appui stratégique de la SIB AIP Scolarisation de la jeune fille: Les Peulh de Sokoura invités à être le relais de la sensibilisation auprès de leur communauté AGP Gabon : Trois trafiquants d’ivoires interpelés à Makokou AIP L’axe routier Téhni-Ferkessédougou inondé vers la localité de Ouango-fitini AIP Un rapport relève l’insuffisance des efforts garantissant l’accès à l’éducation de qualité en Afrique AIP Le maire de Tiassalé reçoit un prix pour la protection des mœurs INFORPRESS Pro PALOP-TL ISC: Sociedade civil e comunicação social participam em oficina sobre Orçamentação Sensível ao Género AGP Rémy Ossélé Ndong dans ses nouvelles fonctions de PCA de l’Office national de la Sûreté et de la Facilitation des Aéroports du Gabon  ATOP FIN DES TRAVAUX DE FORMATION DES FEMMES DE LA FAAPA ATOP L’ASSOCIATION LUMI-A OFFRE DES DISPOSITIFS DE LAVAGE DES MAINS A L’EPP AMADAHOME A LOME

Un soldat américain tué et 4 autres blessés dans une « attaque ennemie » en Somalie (Pentagone)


  9 Juin      12       

   

Washington, 09/06/2018 (MAP) – Un soldat des forces spéciales américaines a été tué dans une « attaque ennemie » vendredi en Somalie, qui a aussi blessé quatre autres militaires US et un soldat somalien, a annoncé l’armée américaine, qui devrait réexaminer les opérations antiterroristes américaines en Afrique.

Dans un communiqué, le Commandement américain en Afrique (Africom) précise que des troupes américaines avec des forces somaliennes et kényanes ont été touchées par des tirs de mortier et d’armes légères lors d’une opération au Jubaland, en Somalie, vers 14h45 heure locale.

L’objectif de la mission était « de débarrasser les zones contestées des shebab, de libérer des villages du contrôle des shebab et d’établir un avant-poste de combat permanent visant à augmenter la portée de la gouvernance et de la sécurité du gouvernement fédéral somalien », selon l’Africom.

« Les Etats-Unis ont fourni des conseils, de l’assistance et de la surveillance aérienne pendant la mission », ajoute le communiqué.

Jubaland est une région située à la frontière avec le Kenya où des forces composées d’environ 800 soldats somaliens, kényans et américains tentaient de déloger les combattants islamistes radicaux shebab affiliés à Al-Qaïda.

C’est la première annonce publique d’une mort de combat militaire américaine sur le continent depuis que quatre soldats US ont été tués dans une embuscade militante au Niger en octobre dernier.

Dans la même catégorie