MAP La BAD lance le projet « 50 millions de femmes africaines ont la parole » APS CEDEAO : POUR UNE APPROPRIATION DU DROIT COMMUNAUTAIRE À LA BASE APS MACKY SALL A REÇU LES RAPPORTS D’ACTIVITÉS 2017 ET 2018 DE L’OFNAC APS LA SONATEL RÉALISE UN CHIFFRE D’AFFAIRES DE PLUS DE 1000 MILLIARDS CFA EN 2019 AIP International/ SIA 2020 : ‘’Désormais, il faut compter avec le Conseil hévéa-palmier à huile’’ (DG) GNA Aduana Stars unveils Paa Kwesi Fabin as new coach GNA Black Bombers Captain sails through to Tokyo 2020 GNA 80 years of quality education: Aggrey Memorial AME Zion SHS story GNA Let’s continue pursuing justice for massacred Ghanaians GNA Vice President marks 28 February incident with veterans

Le paser de kaffrine va tourner « autour de 200 milliards cfa » (gouverneur)


  25 Juin      39        Sustainable Development (1908),

   

Kaffrine, 25 juin 2018 – (APS) – Le Programme des actions stratégiques de l’Etat (PASER) dédié à Kaffrine (centre) va coûter quelque 200 milliards de francs CFA, a annoncé lundi le gouverneur de cette région du centre du Sénégal, Jean Baptiste Coly.

Le PASER de Kaffrine, qui va notamment consister à doter cette région d’infrastructures pour un meilleur accès aux services sociaux de base, « ne sera pas loin des 200 milliards de francs CFA », a-t-il déclaré au terme d’un comité régional de développement (CRD) axé sur la validation dudit programme.

« La région de Kaffrine dispose essentiellement de deux potentiels à savoir l’agriculture et l’élevage », a avancé son gouverneur s’adressant à des journalistes à la fin de ce CRD à laquelle participaient des autorités administratives, des élus locaux et des chefs de service.

« Sur la base du diagnostic qui a été fait, a ajouté Jean Baptiste Coly, nous avons ressorti les contraintes et les atouts » de la région, processus à l’issue duquel « nous avons mis en place un document qui va être soumis à l’Etat ».

Le PASER va ainsi consister à « mettre en place les équipements qui vont permettre à la région de Kaffrine d’avoir un accès aux services sociaux de base », a expliqué M. Coly.

Dans ce cadre, a-t-il poursuivi, il est envisagé « la construction de plusieurs infrastructures routières pour désenclaver la région de Kaffrine ».

« Nous avons également pensé qu’il était utile de transformer les produits locaux en matière de production arachidière », a indiqué le chef de l’exécutif régional, appelant les Kaffrinois à revenir au bercail investir pour participer au développement de leur commune.

« Kaffrine va être sous peu une ville universitaire, et il nous manque des infrastructures de transport. Nous appelons les autochtones à s’organiser en GIE pour développer le transport », a-t-il insisté.

Il signale que le PASER est un nouveau concept qui ambitionne de matérialiser la volonté des pouvoirs publics de « territorialiser les politiques des collectivités » locales du Sénégal.

Selon lui, ce programme est appelé à être validé par le Premier ministre au cours d’un prochain conseil interministériel, ensuite « on passera à la phase de mise en œuvre ».

MNF/BK

Dans la même catégorie