MAP La Bolivie retire sa reconnaissance de la pseudo « rasd » et rompt tous ses liens avec l’entité factice (communiqué) ANP Des journalistes en formation à Niamey sur le Journalisme 2.0 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Ebony 2019: Traoré Mamadou dédie son prix au personnel de l’AIP APS Dakar Dem Dikk va desservir des pays de la Sous-région à partir de jeudi APS Souleymane Camara « en réflexion » pour sa reconversion APS Porokhane: La commune consacre 60% de son budget à l’investissement (Maire) APS Aliou Cissé a souvent hérité de « poules jouables » en éliminatoires APS Aliou Cissé a souvent hérité de « poules jouables » en éliminatoires APS Le Sénégal et le Burkina Faso signent un accord d’échanges cinématographiques APS Des acteurs préconisent l’élaboration d’un système de transcription des danses en Afrique (Rapport)

Côte d’Ivoire / La BAD classée au 4è rang des entreprises les plus attractives en Afrique


  30 Juin      11        Economy (6505), Photos (3207),

   

Abidjan, 30 juin 2018 – (AIP) – La banque africaine de développement a été classée au quatrième rang des meilleures entreprises pour lesquelles les candidats à un emploi qui souhaitent travailler sur le continent, selon l’enquête 2018 des employeurs de choix pour les carrières en Afrique.

Sur les 100 premières entreprises citées au palmarès, les quatre premiers rangs sont occupés par le Groupe de la Banque mondiale, Chevron, Exxon Mobil et la Banque africaine de développement, indique un communiqué de presse transmis à l’AIP samedi.

Plus de 20 000 professionnels africains ont répondu aux questions concernant la motivation des employés et les conditions de travail. Les possibilités d’apprentissage de nouvelles compétences, la qualité des dispositions en matière de soins de santé, le leadership et les perspectives d’avancement ont été pris en compte dans les réponses.

La confiance dans la haute direction, surtout parmi les dirigeants qui savent écouter, les employeurs qui donnent de bons exemples sur le plan moral et ceux qui font ressortir le mieux les valeurs de l’entreprise sont également apparus comme les trois principaux facteurs déterminants du choix d’un employeur en Afrique.

« Ce classement conforte les efforts du Conseil d’administration de la Banque et de sa haute direction pour une accélération des changements institutionnels et des progrès devenus essentiels pour attirer les meilleurs cadres afin de les mobiliser pour la mise en œuvre du programme effective des cinq priorités stratégiques de la Banque dites High 5 : Eclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie, Nourrir l’Afrique, Industrialiser l’Afrique, Intégrer l’Afrique et Améliorer la qualité de vie des populations en Afrique, a commenté le président de la BAD, Akinwunmi Adesina.

La Banque a obtenu d’excellents résultats dans le recrutement de meilleurs talents de l’ensemble du continent africain et a conservé son rang parmi les cinq premières organisations et multilatérales du continent.

Le rapport met en évidence un changement dans la composition des talents, avec un intérêt accru pour une évolution dans les activités de financement des investissements de la part des demandeurs d’emploi et la recherche d’experts compétents dans le domaine du numérique de la part des employeurs.

Dans l’ensemble, l’enquête a révélé que la sécurité de l’emploi est considérée comme l’une des principales raisons de conservation de son poste dans une organisation. Outre les facteurs qui attirent les hommes, y compris le perfectionnement des compétences, le rapport indique que les femmes professionnelles ont un intérêt plus manifeste à trouver un emploi dans le domaine des soins de santé, avec des conditions de travail souples, un équilibre entre vie professionnelle et vie privée ainsi qu’une atmosphère empreinte de comportement moral.

Bien plus qu’un simple classement, le rapport vise à susciter des discussions autour de ce qui fait un grand employeur en Afrique et à changer, ce faisant, de manière positive l’expérience des employés sur tout le continent.

La liste des 100 entreprises sélectionnées comprend des banques, des compagnies pétrolières, des sociétés de biens de grande consommation et des opérateurs de téléphonie mobile.

(AIP)

kkf/tm

Dans la même catégorie