AGP Guinée/Politique : Poursuite des consultations nationales APS LA MUTATION DE L’APS EN SOCIÉTÉ NATIONALE EST UNE « ÉVOLUTION MAJEURE’’, SELON SON DG APS LA MUTATION DE L’APS EN SOCIÉTÉ NATIONALE EST UNE « ÉVOLUTION MAJEURE’’, SELON SON DG APS PLAIDOYER POUR UNE APPLICATION DE LA RÉGLEMENTATION RÉGISSANT LE MÉTIER DE GUIDE TOURISTIQUE APS PLAIDOYER POUR UNE APPLICATION DE LA RÉGLEMENTATION RÉGISSANT LE MÉTIER DE GUIDE TOURISTIQUE APS SURPOPULATION CARCÉRALE : LES POUVOIRS PUBLICS SONT EN TRAIN DE CHERCHER DES SOLUTIONS (MINISTRE) APS SURPOPULATION CARCÉRALE : LES POUVOIRS PUBLICS SONT EN TRAIN DE CHERCHER DES SOLUTIONS (MINISTRE) APS LE SÉLECTIONNEUR DU BRÉSIL CONVOQUE SES VEDETTES POUR AFFRONTER LES LIONS ET LE NIGERIA APS LE SÉLECTIONNEUR DU BRÉSIL CONVOQUE SES VEDETTES POUR AFFRONTER LES LIONS ET LE NIGERIA APS UN PROJET DE PLUS DE 300 MILLIONS DE FRANCS POUR ACCOMPAGNER 100 JEUNES PORTEURS DE PROJETS

Nouakchott : les efforts du Niger pour l’autonomisation des femmes présentés par le chef de l’état


  2 Juillet      27        Human Development (1291), Society (11288),

   

Niamey, 2 juil (ANP) – Le Président de la République du Niger Issoufou Mahamadou a présenté les efforts de son pays dans le domaine de genre à Nouakchott en Mauritanie le samedi 30 juin 2018 au cours d’une rencontre de haut niveau sur la question.
Dans son discours dont une copie a été transmise à l’ANP, le chef de l’Etat nigérien a dénoncé les violences faites aux femmes dont le mariage précoce constitue l’une des causes les plus perverses.
‘’Le mariage précoce engendre des grossesses précoces, l’abandon de l’école et de la perte de perspective d’emploi durable, les problèmes graves de santé de la reproduction dont la fistule handicapant la femme à vie. », a fait observer le Président Issoufou Mahamadou.
Le phénomène a pour corollaire les décès élevés en couche, la mortalité infantile élevée, la malnutrition grave ou sévère ainsi que le retard de croissance des enfants, un indice de fertilité des femmes et croissance exponentielle de la population.
‘’Le mariage précoce est la source de perpétuation de la pauvreté extrême et de l’inégalité. Ce n’est pas étonnant qu’au Niger la pauvreté ait un visage rural et féminin. En effet 3 pauvres sur 4 vivent en milieu rural et 3 pauvres sur 4 sont des femmes. ‘’, a dit le Chef de l’Etat.
Le Niger aborde la question de la violence basée sur le genre sous trois angles à savoir, l’institutionnel, le législatif et réglementaire, et l’angle des programmes de développement, a annoncé le Président Issoufou.
Au nombre des initiatives, il a cité entre autres la création d’un ministère spécifiquement chargé de la promotion des femmes et de la protection des enfants et l’adoption et la mise en œuvre de plusieurs lois et décrets genre sensibles.
Il s’agit en particulier de L’adhésion du Niger aux conventions africaines et internationales de la protection de la femme et de l’enfant et garantissant leur droit ; l’adoption de la loi réprimant les auteurs et les complices de la pratique des Mutilations Génitales féminines, l’adoption de la loi instituant un quota minimum dans les nominations et les représentations parlementaires, régionales et municipales, la loi d’orientation du système éducatif national.
L’autonomisation des femmes est prise en compte dans la stratégie de développement durable et de croissance inclusive. Plusieurs projets et programmes contribuent à l’atteinte des objectifs fixés « faire du Niger un pays exempt de violence basée sur le genre où les hommes et les femmes, les filles et les garçons vivent dans la paix l’harmonie et sans discrimination », a affirmé le chef de l’Etat nigérien.
La prise en charge des violences basées sur le genre se fait à travers divers programmes, selon le Président Issoufou. Il s’agit de l’initiative pour les adolescentes du Niger « ILLIMIN » ; l’Initiative ‘’ECOLE DES MARIS’’ qui vise l’implication des hommes dans la santé de la reproduction ; le programme d’autonomisation de la femme et développement local qui vise le renforcement des capacités des femmes à travers la formation et la dotation en équipement. ; le programme « Mata Masu Dubara » ; le programme de protection de l’enfant à base communautaire qui permet aux filles de s’exprimer et à partager les connaissances acquises ; le programme d’intégration du genre dans les actions humanitaires qui vise la prise en charge holistique des femmes survivantes des attaques terroristes de Boko Haram.
En plus de ces programmes le gouvernement a pris des dispositions pour rendre l’école obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans en particulier pour les jeunes filles, a souligné le Chef de l’Etat du Niger.
Le sommet de l’UA se tient du dimanche 1er juillet au lundi 2 juillet 2018 à Nouakchott avec comme thème central la lutte contre la corruption.
MHM/CA ANP – 00 6juillet 2018

Dans la même catégorie