STP-Press São Tomé e Príncipe lamenta e pede desculpas por vandalismo nas instalações da embaixada de Portugal STP São Tomé e Príncipe e Guiné-Equatorial assinam acordo de empréstimo de 1, 6 milhões de dólares MAP Le Mali salue hautement l’importance qu’accorde le Maroc à la formation des étudiants maliens AGP Marathon du Gabon-2019 : 17 milles places disponibles cette année AGP Marathon du Gabon-2019 : 17 milles places disponibles cette année APS MAMADOU TALLA VEUT PROMOUVOIR UNE « ÉCOLE DE LA RÉPUBLIQUE » ET DE LA « RÉUSSITE » APS MAMADOU TALLA VEUT PROMOUVOIR UNE « ÉCOLE DE LA RÉPUBLIQUE » ET DE LA « RÉUSSITE » APS L’UNAPAD, UNE NOUVELLE STRUCTURE DÉDIÉE AU SECTEUR AGROPASTORAL APS L’UNAPAD, UNE NOUVELLE STRUCTURE DÉDIÉE AU SECTEUR AGROPASTORAL APS OBLIGATIONS ASSIMILABLES DU TRÉSOR : LE SÉNÉGAL RÉCOLTE 55 MILLIARDS

Burkina : une structure suggère de combattre l’immigration par l’entreprenariat


  7 Juillet      19        Businesses (178), Economy (5777), Society (11288),

   

Ouagadougou, 7 juillet 2018. (AIB)-L’Entreprise myriade services (EMS) a organisé samedi à Ouagadougou, la 4e édition du Week-end du travailleur, pour encourager les jeunes à délaisser l’immigration au profit de l’entreprenariat.
«Immigration et entreprenariat : enjeux, défis et opportunités », c’est sous ce thème que la 4e édition du Week-end du travailleur a été célébrée le samedi  07 juillet 2018 à la Bourse du travail de Ouagadougou.
Selon la promotrice, Thérèse Damani/Coefé, ce thème «interpelle plus d’un qu’il est possible de réussir au Burkina sans aller à ailleurs ».
«Si tu ne peux pas courir, il faut marcher. Si tu ne peux pas marcher, il faut ramper», a-t-elle conseillé, insistant sur le fait qu’on peut partir de rien pour réussir.
Selon Mme Damani, l’Entreprise myriade services (EMS) veut contribuer à la sensibilisation des jeunes afin de leur éviter le chemin de l’immigration clandestine.
Pour le co-parrain Norbert Bangré alias Américain, «la réussite n’est pas à ailleurs, ni en Europe, ni en Amérique, mais au Burkina Faso ».
Le DG de l’Entreprise de cirage moderne et divers (ECIMOD) a prévenu les jeunes que «qui ne risque rien ne peut rien réussir».
Le parrain de la cérémonie Guy Olivier Ouédraogo, tout en louant l’initiative de la promotrice, a soutenu qu’il n’y a pas de sous métier.
«Les pays qui gagnent et qui avancent, sont des pays qui comptent sur l’entreprenariat», a ajouté M. Ouédraogo, par ailleurs secrétaire générale de la Confédération syndicale du Burkina(CSB).
Le conseiller technique du ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Aziz Sana a affirmé que « la maîtrise du management entrepreneurial est devenue aujourd’hui, un enjeu majeur pour toute personne morale ou non, qui se veut prospère et florissante».
En marge de la cérémonie, deux panels portant d’une part sur «l’immigration et entreprenariat : enjeux, défis et opportunités» et d’autre part, sur «les opportunités d’affaires au Burkina Faso », ont été organisés.
Agence d’information du Burkina

Dans la même catégorie