ANGOP L’Angola au Forum mondial des entreprises sur l’Afrique APS DAK’ART 2020 : l’historien de l’art El hadji Malick Ndiaye, directeur artistique ANGOP L’Angola au Forum mondial des entreprises sur l’Afrique ANGOP Le secteur angolais du diamant crée plus 3 000 emplois APS A Pékin, des journalistes africains planchent sur les relations chine-afrique ANGOP Angola at Global Africa Business Forum STP-Press São Tomé e Príncipe perde 1-0 com Gana, golo de Jordan Ayew de um penalty evitável STP-Press São Tomé e Príncipe perde 1-0 com Gana, golo de Jordan Ayew de um penalty evitável APS Dakar et Paris signent des accords pour les études de faisabilité de deux projets culturels sénégalais APS Vers une réforme des jeux africains

Cap-Vert : 20 millions d’euros de la BAD pour la compétitivité du secteur privé


  18 Juillet      31        Businesses (182), Economy (5562), Migration (0),

   

Abidjan, 18/07/2018 (MAP) – Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement(BAD) a approuvé un prêt de 20 millions d’euros pour financer la première phase du programme de compétitivité du secteur privé et de développement économique au Cap-Vert.

L’objectif dudit programme est d’inciter le secteur privé à contribuer davantage à la croissance et à la création d’emploi en plus de soutenir le développement du secteur privé dans le cadre du Plan du développement national.

Le programme attache une attention particulière au secteur privé national, en tirant parti des avantages comparatifs de chacune des îles du pays et en assurant la répartition spatiale des opportunités économiques.

Selon la BAD, le Cap-Vert fait face à « plusieurs défis qui pourraient entraver » sa croissance économique à moyen terme. Le pays est confronté à « une série de contraintes structurelles liées à la petite taille de son marché intérieur, à la fragmentation du pays en plusieurs îles et à des ressources naturelles modestes sur lesquelles les autorités ont peu ou pas de contrôle ».

Outre les défis structurels et les problèmes liés à l’environnement, les autorités « doivent contrôler les niveaux d’endettement en améliorant la gestion des entreprises publiques et des grands projets d’investissement public pour assurer une meilleure réalisation des effets souhaités en termes de croissance économique; et la diversification de l’économie en créant des conditions propices au développement du secteur privé ».

Le projet appuyé par la BAD contribuera à relever certains de ces défis et à soutenir la mise en œuvre de la stratégie globale de développement du pays, grâce à des améliorations spécifiques de la facilité de faire des affaires et de la compétitivité ainsi qu’à un développement économique local et une décentralisation plus efficaces.

Dans la même catégorie